Cinéma

20 juin 2019 12:35; Act: 20.06.2019 13:39 Print

Le 19e NIFFF démarre avec Jean Dujardin

La prochaine édition du Neuchâtel International Fantastic Film Festival se tiendra du 5 au 13 juillet. L'acteur français sera présent lors de la cérémonie d'ouverture.

storybild

Jean Dujardin sera présent en tant que protagoniste du film projeté en première suisse «Le Daim» du réalisateur français Quentin Dupieux. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 150 films seront projetés lors de la 19e édition du Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF), qui se tiendra du 5 au 13 juillet. L'acteur français Jean Dujardin sera présent lors de la cérémonie d'ouverture.

«Chaque édition du NIFFF est un défi pour la direction et les collaborateurs», a déclaré jeudi le président Jean Studer, en partance. Le budget est important avec 2,33 millions de francs. Le rôle des sponsors, dont la Banque cantonale neuchâteloise (BCN), est essentiel, a-t-il expliqué en ajoutant que ce «remerciement appuyé à la BCN n'est pas lié au fait qu'il va prochainement en prendre la présidence».

165 projections publiques

Le NIFFF va proposer lors de 165 projections publiques 90 longs métrages, 69 courts métrages venus de 51 pays avec 21 premières mondiales, cinq premières internationales, huit premières européennes et 51 premières suisses. La capacité simultanée dans les salles est de 2135 festivaliers avec six salles et un open air sur la Place des Halles de 472 places, dont 360 couvertes.

Le festival propose aussi gratuitement 107 activités et 41 conférences. «Ces aspects sont essentiels, car nous cherchons toujours à étendre notre expertise dans le domaine du fantastique», a expliqué Anaïs Emery, directrice. La vitalité de ce type de cinéma est d'ailleurs «marquante». Le NIFFF a visionné 790 longs métrages pour programmer le festival.

Au CERN

La 19e édition s'intéresse à la convergence entre les nouvelles formes de narration et les nouvelles technologies de l'image. «Les films en compétition vont proposer une analyse forte de notre société et un miroir déformant du monde», a ajouté la directrice.

Seize longs métrages sont en compétition internationale. Le jeune réalisateur franco-suisse Blaise Harrison fera «une entrée remarquée» avec son premier long métrage de fiction Les Particules. Ce film utilise le décor technologique du CERN comme d'un accélérateur de fiction.

Avec Jean Dujardin

Pour la cérémonie d'ouverture le 5 juillet, l'acteur français Jean Dujardin sera présent en tant que protagoniste du film projeté en première suisse «Le Daim» du réalisateur français Quentin Dupieux. Ce dernier explore la psyché enténébrée de Georges, incarné par Jean Dujardin, qui fomente un plan machiavélique avec la complicité de sa veste en daim.

Les films de la compétition internationale vont concourir pour le prix Narcisse H.R. Giger d'une valeur de 10'000 francs, doté par la Ville de Neuchâtel. Le NIFFF avait enregistré une affluence record de 44'000 entrées en 2018. Le festival tourne grâce à ses 250 bénévoles et avec 50 collaborateurs.

(nxp/ats)