Festival de Locarno

09 août 2018 10:44; Act: 10.08.2018 08:13 Print

Le réalisateur du film de 14h est un petit comique

par Marine Guillain, Locarno - Marino Llinas est venu présenter l'OVNI de la compétition, projetté en trois parties cette semaine au Festival de Locarno.

storybild

Mariano Llinas présente en compétition «La Flor», une fiction de 14 heures. (Photo: Locarno Festiva)

Sur ce sujet
Une faute?

«Vous savez tous que le film dure 14h... j'aurais adoré faire plus court, mais je n'ai pas pu!» C'est ainsi que le réalisateur argentin Mariano Llinas a introduit son film «La Flor».

«Cette première partie aura seulement une courte pause, mais elle arrive tard, a-t-il poursuivi. Vous pourrez vous dégourdir les jambes mais vous n'aurez pas le temps d'aller aux toilettes car la pause ne dure que 3 minutes. Quand vous verrez une scène avec un scorpion, c'est que la pause vient juste après. Allez on se voit demain pour la suite!»

Lever de rideau. Dans le prologue, le réalisateur explique: le premier épisode est construit comme une série B, le deuxième comme une comédie musicale mystérieuse, le troisième ressemble à un film d'espionnage et le quatrième «je ne sais pas moi-même ce que c'est. Le cinquième est inspiré d'un vieux film français et le sixième parle de quatre femmes longtemps retenues captives dans le désert indien.»

Ce que nous avons vu hier à la projetion de 3h30 nous a fait rire à plusieurs reprises et nous en sommes ressortis plutôt séduits. Ce jeudi, la seconde partie de la projection s'étend sur près de 6 heures, et la dernière partie vendredi durera 5h... Nous ne verrons pas tout, mais promis, nous vous en reparlerons en fin de festival!