Hollywood

10 mai 2012 10:49; Act: 10.05.2012 10:49 Print

Marvel et l'armée américaine divorcent

par Fred Ferrari - «Avengers» n'est pas assez réaliste pour l'Armée américaine, qui vient d'annoncer suspendre toute collaboration avec les Studios Marvel.

storybild

Mark Ruffalo, dans le rôle d'Hulk, a mis l'armée dans une colère verte. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Fidèle à son habitude de profiter de toute occasion susceptible de flatter son image, l'armée américaine n'a jamais rechigné à collaborer avec Hollywood. Surtout pour des blockbusters comme Battle Los Angeles, Independance day ou autre Battleship, dans lequel l'actuel secrétaire de l'US Navy, Ray Mabus, faisait un caméo. Qu'importe la vraisemblance, pouvait-on penser, du moment que le tiroir-caisse tintait.

Et bien on se trompait. Malgré les records battus à la louche par «Avengers», pour lequel l'armée n'a pas hésité à fournir des Humvees de la garde nationale de New York et des images de tous derniers modèles de jets de l'US Air Force, le film n'a pas plu aux militaires. Selon le site Wire.com, Phil Strub, porte-parole du département de la défense spécialement créé pour assurer la liaison avec les studios Hollywood, a même annoncé que la collaboration avec Marvel Films allait être interrompue. «Nous ne pouvons pas concilier la fantaisie du SHIELD et le rôle que l'armée y joue. A qui répond cette organisation de ses actes? Travaillons-nous pour lui? Nous butons sur ces questions et avons décidé que nous ne pouvions plus travailler sur ce film, car ça en arrivait à un point ou ça ne faisait plus sens», a déclaré Strub.

Hulk en remet une couche

Pour ne rien arranger, Hulk, en la personne de l'acteur Mark Ruffalo, a eu la bonne idée de déclarer au Huffingtonpost, lors de la première américaine d'«Avengers», que «ce film est une métaphore de la situation américaine actuelle et de ce vers quoi nous devrions tendre. Le film parle finalement d'une communauté travaillant main dans la main, sans leader égocentrique. Nous n'avons plus besoin d'être dans une position dominante pour avancer». Voilà qui a dû rester en travers de la gorge des responsables du Pentagone.

Tony Stark en danger ?

Quand on sait que le prochain titre en cours de production chez Marvel n'est autre qu'Iron Man 3, dont le héros a un peu à faire avec la fabrication d'armes, on se demande bien qui va enterrer la hache de guerre en premier...