Carnet noir

04 janvier 2016 13:58; Act: 04.01.2016 15:45 Print

Michel Galabru est décédé

L'acteur français s'est éteint ce lundi matin à l'âge de 93 ans, annonce «Le Figaro».

Voir le diaporama en grand »
Michel Galabru est décédé à l'âge de 93 ans ce lundi. Lors de sa carrière, il a notamment reçu trois Césars: celui du meilleur acteur (1977) et ceux du second rôle masculin (1986 et 1991). (Lundi 04 janvier 2016) En 2008, Michel Galabru se voit décerner le Molière du meilleur comédien pour son rôle dans «Les Chaussettes – opus 124». Il a alors 85 ans. (Lundi 04 janvier 2016) Le comédien français a tourné dans plus de 150 films et une quarantaine de téléfilms, rendu célèbre entre autres dans «Le gendarme se marie» (1968), «Le gendarme et les gendarmettes» (1982). Il est photographié ici en 2004, lors d'une répétition du one man show «On nous a menti!». (Lundi 04 janvier 2016) Michel Galabru incarnait Aimable, le boulanger de Marcel Pagnol. Reçu au Conservatoire d'art dramatique de Paris, il entre à la Comédie française en 1950 et débute au cinéma dans «Ma femme, ma vache et moi» de Jean-Devaivre en 1951. De gauche à droite: Stéphane Ferrara, Valérie Mairesse et Michel Galabru répètent la pièce «La femme du boulanger» de Marcel Pagnol, mise en scène par Jérôme Savary, au théâtre Mogador, à Paris, en 1985. (Lundi 04 janvier 2016) En 1977, le comédien français reçoit le César du meilleur acteur pour le rôle de Joseph Bouvier dans «le Juge et l'Assassin». Il pose la même année au festival de Cannes. (Lundi 04 janvier 2016) Les comédiens français Michel Galabru (centre), Louis de Funès (droite) et Patrick Préjean (2e à gauche) tournent, en 1982 à Paris, une scène du film «Le Gendarme et les gendarmettes». (Lundi 04 janvier 2016)

Une faute?

Michel Galabru est mort à l'âge de 93 ans. Il est décédé «dans son sommeil», a annoncé sa famille lundi. L'acteur est décédé à 05h30, a indiqué sa fille, Emmanuelle Galabru. Son tempérament comique et son physique truculent en faisaient un des acteurs français de théâtre et de cinéma les plus populaires.

Il a mis sa faconde au service de nombreuses oeuvres de répertoire et de boulevard, de films très grand public comme la série des «Gendarmes» de Jean Girault ou plus exigeants comme «Le juge et l'assassin» de Bertrand Tavernier, qui lui avait valu un César du meilleur acteur en 1977.

C'est son rôle dans «le Gendarme de Saint-Tropez» qui l'avait révélé au grand public.


Michel Galabru était encore sur scène très récemment. Toutefois, en novembre dernier, en raison d'une grande fatigue, il avait dû annuler les représentations de deux pièces, où il tenait l'affiche.

Dernièrement, il avait joué au théâtre dans «Le Cancre», sorte d'autobiographie.


Deux décès de proches l'avaient beaucoup atteint: en octobre 2014, il avait perdu son frère Marc, comédien et écrivain, et en août dernier, son épouse Claude était décédée des suites de la maladie de Parkinson.

Un aperçu de sa carrière:


Fils d'un professeur à l'École des Ponts et Chaussées, né le 27 octobre 1922 à Safi (Maroc), Michel Galabru, baccalauréat en poche, s'inscrit au Conservatoire national d'art dramatique de Paris. Il en ressortira avec deux premiers prix.

Pensionnaire à la Comédie-Française en 1950, Michel Galabru y joue les classiques -Molière, Marivaux, Feydeau, Courteline- avant de quitter cette institution en 1958.

Il triomphe alors dans des oeuvres du répertoire et surtout du théâtre de boulevard. Parmi ses principaux succès, on peut citer «La claque» (André Roussin), «L'entourloupe» et «Monsieur Amédée» (Alain Reynaud-Fourton)«, mais aussi »La femme du boulanger« (Marcel Pagnol), »Don Juan« ou »Le bourgeois gentilhomme« (Molière).

Théâtre et cinéma entrecroisés

En 2008, il obtient à 85 ans le premier Molière de sa carrière pour son rôle dans «Les chaussettes opus 124», où il interprète avec génie un vieil acteur cabot qui tente un come-back.

Parallèlement, il mène une carrière au cinéma, à partir de 1951. Il fait ses débuts dans «Ma femme, ma vache et moi» (Jean-Devaivre). Son interprétation de l'adjudant Gerber dans la série des «Gendarmes» le fait connaître à partir de 1964 d'un très large public.

Il tourne avec Georges Lautner, Michel Audiard, Claude Zidi, Pierre Tchernia. Acteur prolifique, Michel Galabru joue dans quelque 200 films, dont beaucoup de nanards, mais aussi des films plus ambitieux, où il est dirigé par Jean-Pierre Mocky, Luigi Commencini, Bertrand Blier ou Costa-Gavras.

Marié à deux reprises et père de trois enfants, Michel Galabru avait publié en 1996 un livre de souvenirs, «Je l'ai perdue au 18».

Condoléances sur Twitter

Plusieurs personnalités ont fait part de leur tristesse sur le réseau social.

La comédienne Anne Roumanoff.

La ministre française de la culture, Fleur Pellerin.

L'humoriste Elie Semoun.

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tikuku le 04.01.2016 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    RIP Monsieur Galabru

    Repos, mon adjudant ! Nom de DIEU !

  • Toutouffion le 04.01.2016 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Arf...

    RIP... Un très mauvais début d'année pour les Michel décidément :-/

  • Didy le 04.01.2016 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    RIP Monsieur Galabru. Un grand Monsieur pour toujours

Les derniers commentaires

  • Katarina Kowalska le 05.01.2016 06:41 Report dénoncer ce commentaire

    Adieu Monsieur :-(

    Géant du cinèma qui m'a aidé apprendre le français avec son pote De Funes. Adieu cher Monsieur! Adieu! Et surotu- MERCI

  • JP Romand le 04.01.2016 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Au revoir

    Au revoir Monsieur Galabru. Vous étiez et resterez très grand.

  • Didy le 04.01.2016 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    RIP Monsieur Galabru. Un grand Monsieur pour toujours

  • tikuku le 04.01.2016 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    RIP Monsieur Galabru

    Repos, mon adjudant ! Nom de DIEU !

  • FlexFlex le 04.01.2016 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    RIP Michel

    RIP Michel.....tous les bons sont partis..... Te voila pret de ta femme. RIP

    • Bernard Leschat le 04.01.2016 18:04 Report dénoncer ce commentaire

      Prêt, près, prés...on sait pas

      Oui oui, il est certainement près de sa femme.