Agenda

11 juillet 2014 06:00; Act: 10.07.2014 23:25 Print

Mon week-end ciné entre les gouttes

par Catherine Magnin - Voici quelques suggestions de projections pour ce week-end du 11 au 13 juillet 2014.

«What we do in the shadows», à savourer au NIFFF ce week-end.
Sur ce sujet
Une faute?

On annonce gris, froid, pluvieux. Un temps à désespérer les organisateurs de projections en plein air. Qu'à cela ne tienne: le cinéphile, lui, en profite pour aller à Neuchâtel, où le NIFFF (Neuchâtel International Fantastic Film Festival) vit la dernière ligne droite de sa 14e édition.

Vendredi 11, démarrage du week-end à 17h45 avec «Der Samurai», un film allemand de Till Kleinert, qui signe là à la fois son film de fin d'étude et son second long métrage. On y suit l'enquête menée par un jeune flic dont la vie bascule quand un homme vêtu d'une robe et armé d'un sabre sème le chaos et l'hystérie dans son village.

On enchaîne, toujours vendredi, à 20h, avec «Yasmine», premier film d'action tourné au Sultanat du Brunei. Mis en scène par la cinéaste Siti Kamaluddin, il raconte les efforts d'une jeune fille qui use du silat (un art martial d'origine malaise) pour parvenir à ses fins. Une comédie qui déménage!

L'incontournable

A 22h30, il ne faut rater sous aucun prétexte «What we do in the shadows», film néo-zélandais de Jemaine Clement et Taika Waititi (voir bande annonce ci-dessus), une formidable comédie qui revisite le mythe des vampires. Sous la forme d'un pseudo documentaire, le film nous fait partager la vie quotidienne d'un quatuor de vampires qui cohabitent tant bien que mal, et tentent de s'adapter à la vie en société à notre époque. Humour mordant garanti!

Et on finit la nuit, à 0h45, sur une histoire d'amour passionnel destructeur. Mais vraiment des-truc-teur! «Alleluia», que ça s'appelle. Et c'est signé par le Belge Fabrice Du Welz, avec notamment Héléna Noguerra et Laurent Lucas.

Humour en tous genres

Samedi 12 juillet, le dernier jour de la manifestation peut débuter à 11h15 en humour avec «P'tit Quinquin» de Bruno Dumont. Cette enquête policière loufoque dans un petit village de Normandie et dans l'ombre de «Twin Peaks» avait été programmé à la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes.
La bande annonce du «P'tit Quinquin»:

A 17h30, on s'offre un interlude extra avec «Wolfcop», film canadien de Lowell Dean dont le personnage principal est un flic-loup. Ou un loup-flic, selon le point de vue que l'on adopte...

Enfin, on termine ce NIFFF 2014 samedi à 23h30 avec une série de courts métrages tout droit venus d'Asie. Des histoires de guérisseuses peu ragoutantes, de personnages de films publicitaires qui se révoltent contre leur statut, ou d'apparitions de la Vierge Marie... Un programme à boire et à manger. Au propre comme au figuré!

Retour vers le futur

Dimanche soir, bien sûr, il y a un certain match Allemagne-Argentine en final du Mondial, et peut-être la troisième victoire de la Mannschaft sur l'Argentine après 1986 et 1990. A suivre, si le ciel le permet, en plein air à Rolle.

CinéTransat, au Parc de la Perle du Lac à Genève s'offre une petite soirée nostalgie avec la projection - gratuite - à 22h d'«A bout de souffle», de Jean-Luc Godard (1960). Et, pour paraphraser Belmondo dans son premier grand film, si vous n'aimez pas la Nouvelle Vague, si vous n'aimez pas Godard, si vous n'aimez pas Michel Poiccard, allez vous faire foutre!


(cma)