«J'irai où tu iras»

02 octobre 2019 07:47; Act: 04.10.2019 07:10 Print

Ne vous moquez jamais d’une fan de Céline Dion

par Catherine Magnin - Dix ans après «Tout ce qui brille», huit après «Nous York», le duo Géraldine Nakache et Leïla Bekhti refait des étincelles.

Une faute?

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. En écrivant et réalisant «J'irai où tu iras», Géraldine Nakache s'est taillée un rôle sur mesure, et en a fait de même pour sa complice Leïla Bekhti. La première incarne Vali, chanteuse exubérante qui rêve de devenir choriste de Céline Dion; la seconde, sa soeur Mina, une thérapeute un peu submergée par ses responsabilités. C'est à cette dernière que leur père avoue qu'il a un cancer et ne pourra pas accompagner Vali à son casting. Alors Mina se résout à s'y coller.

La bande des fans de Céline, au moment de la mort de René, va la laisser baba... Évidemment, on sait vite où nous emmène «J'irai où tu iras», mais l'essentiel, c'est la manière dont il y va. Avec un scénario, une direction d'actrices, une mise en scène pas toujours subtiles, mais avec la sincérité et l'amour des personnages pour moteur. On marche...