«Moi, moche et méchant»

08 février 2011 16:23; Act: 23.02.2011 07:06 Print

On se lève tous pour les minions!

par Fred Ferrari - Film d'animation américain réalisé en France, «Moi, moche et méchant» n’a pas à rougir de sa technique.

Une faute?

Ils sont petits, jaunes, avec trois tifs sur le crâne, un œil ou deux, des salopettes bleues et une énergie qui les fait gazouiller à qui mieux mieux. Bref, les minions prennent un plaisir manifeste à servir leur maître, Gru (acronyme de «Glavnoe Razvedyvatel’noe Upravlenie», le service de renseignement de l’ex-Union soviétique, l’équivalent de la CIA). Ce grand méchant a volé les pyramides d’Egypte, la muraille de Chine, la tour Eiffel, et rêve de décrocher... la Lune! Mais comme son successeur MegaMind, Gru a connu des misères quand il était mioche, ce qui le rend fragile. Le sourire de trois adorables gamines suffira à le faire fondre...

Mignons, mais superficiels

Parce qu’ils volent partiellement la vedette à leur maître, les minions ont été cuisinés à toutes les sauces dans les bonus du DVD de «Moi, moche et méchant». A leur participation parfaitement inutile aux commentaires audio du réalisateur américain Chris Renaud, on préfère les minifilms dont ils sont les héros. Et on savourera les commentaires du réalisateur français Pierre Coffin et du directeur artistique Eric Guillon, qui témoignent du soin et de la lucidité dans l’utilisation de la 3D.