Agenda

18 juillet 2018 18:27; Act: 18.07.2018 18:27 Print

Toutes les sorties ciné de ce 18 juillet, c'est ici!

par Marine Guillain - Un Marvel, un film d'épouvante, un thriller et deux comédies sont au menu cette semaine.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

«Ant-Man et la guêpe» de Peyton Reed
Découvrez l'interview de Hannah John Kamen ici.

Assigné à résidence depuis les événements survenus dans «Captain America: Civil War», l'ex-cambrioleur Scott Lang (Paul Rudd) retrouve Hope van Dyne et le Dr Hank Pym pour une mission dans l'univers quantique. En tête du box-office US, «Ant-Man et la Guêpe» séduit surtout grâce à la vulnérabilité de sa méchante et aux changements de tailles des personnages et des objets. Sacrément ludique, surtout lors de l'affrontement final dans les rues et sur le port de San Francisco! Peyton Reed y va un peu moins fort sur l'humour et les grosses bastons que d'autres Marvel, et ce n'est pas plus mal. **

«Hérédité» d'Ari Aster
Découvrez notre critique ici.

«Fleuve noir» d'Erick Zonca

Gangrené par l'alcool, les remords et quelques casseroles, le commandant de police Visconti (Vincent Cassel) est mis sur une nouvelle affaire. Il doit retrouver Dany, fils aîné de la famille Arnault, qui a mystérieusement disparu. Alors que le flic passe de plus en plus de temps avec la mère brisée, Solange (Sandrine Kiberlain), et que l'enquête stagne, le prof particulier de Dany (Romain Duris, brillamment effrayant d'ambiguïté) s'intéresse d'un peu trop près à cette affaire. Pour «Fleuve noir» (adapté du roman «Une disparition inquiétante»), Erick Zonca a trouvé les interprètes qu'il fallait, parfaits dans la peau de personnages dysfonctionnels et en manque d’amour. ***

«Ma Reum» de Frédéric Quiring

Lorsque Fanny (Audrey Lamy) découvre que son fils Arthur est la tête de turc de trois garçons de son école, elle décide de s'en mêler. Surjoué, «Ma reum» va trop loin dans les mauvais gags (préparer une tarte au caca, teindre les poils d'un petit chien) pour traiter intelligemment du harcèlement à l'école. Dommage pour cette comédie pourtant pas vide de sens. **

«Champions» de Javier Fesser

Il est arrogant et a vraiment un sale caractère, Marco (Javier Gutiérrez). C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il se fait limoger de son prestigieux poste d'entraîneur-adjoint de l'équipe d'Espagne de basket. Après avoir provoqué un accident en état d'ivresse, Marco se voit forcé de coacher une équipe de déficients mentaux. Très vite dans «Champions», on devine que cet homme égoïste et odieux va s'adoucir au contact des handicapés. La morale sur l'acceptation de la différence que l'on voit venir à des kilomètres ne laisse pas la possibilité à cette comédie populaire de se défaire des clichés et d'un trop-plein de bienveillance. A noter que Javier Fesser a casté 500 candidats, tous réellement handicapés, pour former son équipe. **

Et encore: Le plein de pépites en plein air

Samedi, l'open air du Zinema, Dix toiles sous les étoiles, montre «La planète sauvage» au parc Mon-Repos (Lausanne). Dans ce film d'animation, des androïdes élèvent de minuscules êtres humains. Du côté de Genève, préparez votre pique-nique pour le désormais fameux concours de Ciné Transat. Il aura lieu demain, avant la projection de la comédie de Rolf Lyssy «Les faiseurs de Suisses». A Fribourg, l'open air de la Coop propose une excellente sélection cette fin de semaine: «Le sens de la fête» demain, «Sans un bruit» vendredi et «3 Billboards» samedi.

David Lynch à l'honneur

Son dernier long métrage date de 2006, mais David Lynch est revenu sur le devant de la scène avec la troisième saison de «Twin Peaks» en 2017. Cet été, le cinéma ABC lui consacre un cycle spécial. Il projettera ses films cultes comme «Eraserhead» et «Blue Velvet», ainsi que le doc de Jon Nguyen «The Art Life».
Au cinéma ABC à La Chaux-de-Fonds (NE). Jusqu'au 5 août.

Œuvre culte restaurée

Trente ans après sa sortie, «Bagdad Café» revient en version restaurée. Les cinémas du Grütli projettent dès ce soir et jusqu'à la fin du mois ce long métrage de Percy Adlon, dans lequel la patronne d'un motel miteux (CCH Pounder) et une cliente (Marianne Sägebrecht) se lient d’amitié.
Aux cinémas du Grütli à Genève. Jusqu'au 31 juillet.