Agenda

03 juillet 2019 06:24; Act: 03.07.2019 06:24 Print

Par ici toutes les sorties ciné du 3 juillet

par Catherine Magnin - On chante (dans «Yesterday» et «Guy») et on part en vacances (dans «Spider-Man» et «Ibiza») cette semaine. Bienvenue en été!

storybild

(Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

«Yesterday», de Danny Boyle:
Retrouvez l'interview d'Himesh Patel et notre critique ici


«Guy», d’Alex Lutz:

Si vous n'avez d'Alex Lutz que l'image de l'humoriste grimé dans «Catherine et Liliane» sur Canal+, ou de Fantasio dans l'adaptation de la BD, vous allez devoir revoir votre copie. Grimé, il l'est encore dans «Guy», où il campe un chanteur de variétés sur le déclin, visage ridé, crinière blanche, décontraction apparente et susceptibilité retenue. Un journaliste a décidé de le filmer parce que Guy pourrait bien être son père. Le comédien de 40 ans n'offre pas seulement une performance qui lui a valu le César du Meilleur acteur en février dernier; il a eu l'idée de ce scénario original (qu'il a co­écrit), de ce personnage à la fois touchant et détestable. Et il a mis en scène le film, sous forme de pseudo-documentaire, avec une sacrée maîtrise, de la distance et de l'émotion. Et dire que «Guy» a failli ne pas sortir sur les écrans romands... ****


«Spider-Man: Far From Home», de John Watts:

Depuis qu'il a intégré le MCU (Marvel Cinematic Universe) en 2015, Spider-­Man est apparu dans quatre films sous les traits de Tom Holland: trois fois parmi d'autres superhéros («Captain America: Civil War», «Avengers: Infinity War» et «Avengers: Endgame») et une fois en personnage principal dans «Homecoming», en 2017. Le voici de nouveau au coeur de l'intrigue dans «Far From Home», annoncé davantage comme un teen movie que comme un blockbuster. Où l'on voit l'ado Peter Parker en vacances en Europe se faire rattraper par son statut de super­héros. Si Tom Holland n'est plus une surprise, on attend beaucoup de Mystério (Jake Gyllenhaal), catégorisé comme méchant dans les comics de Stan Lee, avec qui l'homme-araignée doit faire équipe. Pas vu.


«They Shall not Grow Old», de Peter Jackson:

Le réalisateur du «Seigneur des anneaux» se fait documentariste. Dans «They Shall Not Grow Old» («Pour les soldats tombés», en version française), qui sort en catimini au cinéma Empire, à Genève, Peter Jackson explore, en les colorisant parfois, les archives photos du conflit de 14-18, cette guerre qui influa tant sur l'imaginaire de Tol­kien (voir le biopic consacré à l’auteur, actuellement à l'affiche). Pas vu.


«Rojo», de Benjamin Naishtat:

L'altercation entre un avocat argentin réputé et un illustre inconnu vire au meurtre. C'est grotesque, comme l'est l'enquêteur venu de la capitale qui met l'avocat sur le gril. Thriller théâtral aux teintes délavées, parasité par le contexte politique, «Rojo» ne pousse hélas pas le bouchon assez loin. **


«Ibiza», de Arnaud Lemort:

Vieux, ringard, lourd… Les qualificatifs ne manquent pas dans la bouche de Julien pour qualifier le nouveau chéri (Christian Clavier) de sa maman (Mathilde Seigner). En échange de sa réussite au bac, l'ado obtient que tous partent en vacances à Ibiza. Où maman retrouve un pote d'enfance (JoeyStarr). Caricatural, mal joué, pas crédible, ridicule… Mais qu'a fait Ibiza pour mériter pareille contre-pub? *


«El Reino», de Rodrigo Sorogoyen:

Avec ses sept Goyas (l'équivalent espagnol des César), dont ceux du meilleur réalisateur, du meilleur scénario et du meilleur acteur, et son Prix de la critique au Festival du film policier de Beaune (F), «El Reino» était un film attendu. Le thriller palpitant de Rodrigo Sorogoyen, qui suit un homme politique espagnol véreux (Antonio de la Torre), tient toutes ses promesses. À découvrir aux cinémas du Grütli, à Genève.


CineGlobe
Courts et longs métrages en plein air, ateliers ludiques, expériences en réalité virtuelle: science et cinéma se croisent au Cern jusqu'au dimanche 7 juillet, sur le thème «Transformation-transcendance».
Infos et programme: cineglobe.ch


Et n'oubliez pas que ce vendredi 5 juillet 2019 débute la 19e édition du NIFFF (Neuchâtel International Fantastic Film Festival), le rendez-vous incontournable des amateurs d'étrangetés!