Bande-annonce

03 juin 2019 22:08; Act: 03.06.2019 22:50 Print

Quand Bale et Damon font «Vroum! Vroum!»

24 Heures du Mans 1966. Le constructeur américain Ford défie le roi Ferrari.Voilà le sujet du film dont Matt Damon et Christian Bale sont les héros.

Sur ce sujet
Une faute?

Vous trouvez que les courses de Formule 1 ronronnent, que les constructeurs d'aujourd'hui sont trop timorés, les caractères pas assez trempés... Alors réjouissez-vous de la sortie du prochain film de James Mangold («Copland», «Walk the Line», «Logan»), car il ressuscite l'une des rivalités automobiles les plus féroces du XXe siècle, celle qui opposa Ford à Ferrari en 1966, sur le circuit des 24 Heures du Mans. Ferrari y régnait en maître depuis six ans. Mais le constructeur américain n'entendait pas que la suprématie de l'Italien dure plus longtemps.

Sur des pierres qui roulent

Alors Henry Ford II engagea ce qui se faisait de mieux en matière d'ingénieurs, de mécanos, de pilotes. Pas des froussards. Pas des gars qui ont froid aux yeux. Des caractériels, même. Carroll Shelby, constructeur visionnaire, et Ken Miles, pilote on ne peut plus casse-cou. Un duo qui va écrire l'histoire. Le premier est interprété par Matt Damon, le second par Christian Bale, dans un film dont la première bande-annonce vient d'être dévoilée (ci-dessus). Rythmé par «Gimme Shelter» des Rolling Stones, ce premier aperçu ne manque d'aucun atout pour faire grimper l'adrénaline des spectateurs aussi haut que «Rush», de Ron Howard (2013), qui relatait la rivalité Hunt-Lauda.

«Ford v. Ferrari», que ça s'appelle en version originale. «Le Mans 66», en version française. Et ça franchira la ligne d'arrivée dans nos salles le 13 novembre 2019.

(cma)