Doc

24 septembre 2013 17:09; Act: 24.09.2013 17:21 Print

Souvenirs d'enfance regardés à la loupe

«Ma mère s'appelle Forêt» retrace quelques années de vie d'une famille ordinaire, établie en Suisse.

Une faute?

A la mort de son père, Rachel Noël récupère tous les films qu'il a tournés. Six heures d'images Super 8, pour seize­ ans de vie. On y voit une jeune femme hollandaise, fraîchement débarquée en Suisse. Puis une maman, des enfants, des anniversaires, des vacances.

Le spectateur devrait se reconnaître, du moins en partie, dans ces scènes de la vie quotidienne. Tout en ayant un peu l'impression d’être un intrus privilégié. Intime et sans prétention.

(cma)