«War horse»

07 décembre 2011 10:57; Act: 07.12.2011 10:57 Print

Spielberg en a bavé sur le tournage de «War Horse»

Le tournage du prochain film que Spielberg consacre à la Première guerre mondiale, n'a pas été de tout repos.

storybild

Un cheval dans la tourmente de la Grande guerre, tel est le héros du prochain film de Steven Spielberg. (Photo: dr)

Une faute?

Un trou! Un vulgaire trou a bien failli avoir la peau de Steven Spielberg sur le tournage de "War horse", la nouvelle épopée qu'il consacre à la Première guerre mondiale. En octobre dernier, alors qu'il sillonnait les tranchées qui servent de décor au film, le réalisateur a littéralement disparu dans un trou. «Il était prévu pour recevoir des charges explosives. Un orage avait effacé les cônes qui signalaient sa présence, et rempli de pluie. Et j'y suis tombé. J'étais complètement sous l'eau. J'ai lancé mes bras au-dessus de ma tête, et deux bonnes poignes m'ont tiré de là».

De gros moyens


Dans The Hollywood reporter, Spielberg raconte en détail comment il s'y est pris pour mettre en scène la fabuleuse histoire d'un cheval embarqué dans quatre ans de guerre, capturé par les Allemands, caché par les Français, et accompagné d'un Anglais. On y apprend qu'il y eu jusqu'à 5'800 figurants dans le décor, et environ 300 chevaux, 63 jours de tournage et un budget relativement serré à 70 millions de dollars. Spielberg a puisé abondamment dans la collection de memorabilia de son ami Peter Jackson, qui n'hésita pas à lui envoyer 3 containers entiers d'objets divers, y compris 15 biplans!

Des rats trop proprets

Pour l'anecdote, les rats censés infester les tranchées furent un vrai cauchemar. «Dès qu'on couvre un rat de boue, il commence à se lécher pour se laver», raconte Kathleen Kennedy, la productrice de longue date de Spielberg.

Victimes collatérales

«Je ne m'attendais pas à découvrir que plus de 4 millions de chevaux périrent pendant la Grande Guerre, raconte le réalisateur. Et pas au combat. Beaucoup furent victimes de malnutrition et de mauvais traitement». Finalement, il a déclaré que les souvenirs du tournage de ce film lui seront chers, à cause du plaisir de travailler avec des chevaux, des couchers de soleil miraculeux, et de la chance de donner vie à l'Histoire, malgré tous les obstacles rencontrés.

Le film sortira sur les écrans de Suisse romande le 22 février 2012.