Hollywood

18 janvier 2014 14:52; Act: 18.01.2014 14:52 Print

Stone renonce à la bio de Martin Luther King

par Catherine Magnin - Le réalisateur américain Oliver Stone ne tournera finalement pas son biopic de Martin Luther King avec Jamie Foxx dans le rôle titre.

storybild

Oliver Stone est connu pour avoir abordé les grands thèmes de l'Histoire des Etats-Unis: Guerre du Vietnam, Wall Street, 11 septembre... (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Trop choquant, le projet d'Oliver Stone consacré à Martin Luther King. «Mon implication le projet MLK est terminée. J'ai réécrit complètement le scnario, mais les producteurs ne l'ont pas accepté». C'est ainsi que le réalisateur de «Tueurs nés» et «Wall Street» a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter. Il a choisi, ironiquement, le week-end du Martin Luther King Day aux Etats-Unis pour faire sa déclaration.

Image bien protégée

Réalisateur de «JFK», «Nixon» et «W - L'improbable président», Oliver Stone ne pouvait pas ne pas être intéressé par le destin du légendaire pasteur, symbole de la lutte pour les droits civiques dans les années 60, prix Nobel de la paix en 1964, assassiné en 1968. C'est Jamie Foxx qui devait incarner King. Et Spielberg produire le film.

Mais évidemment il ne fallait pas compter sur Stone pour faire une hagiographie de King. Le script traitait d'adultère, de conflits internes au mouvement, de la transformation spirituelle de MLK en quelqu'un de plus radical. «On m'a dit que les ayants droits et la communauté noire "respectable" qui protège sa mémoire ne l'accepteront jamais. Ils étouffent l'homme et la vérité», a aussi posté Stone.

Sujet sensible

Il semble donc que Martin Luther King soit un sujet hautement sensible à Hollywood. «Memphis», de Paul Greengrass, centré sur l'assassinat du pasteur, a été "mis en sommeil" par Universal. Idem pour «Selma», qu'envisageait de tourner Lee Daniels (qui a traité des droits civiques d'une autre manière, à travers «Le Majordome»).

Même si «Selma» devrait se faire par le biais de la boîte de production de Brad Pitt, Oliver Stone ne se fait pas d'illusion: «J'aurais voulu que vous voyiez mon film. J'ai peur que s'il le font, ce ne soit qu'une commémoration de plus de la marche sur Washington, a-t-il écrit dans un autre tweet. Je pleure pour vous, Martin. Vous êtes toujours une source d'inspiration pour vos compatriotes - mais certainement pas un saint».