«Zero Theorem»

08 juillet 2014 17:05; Act: 08.07.2014 15:44 Print

Terry Gilliam brasse du vent

par Catherine Magnin - Avec Zero Theorem, Terry Gilliam clôt la trilogie qu'il avait commencée avec «Brazil» (1985) et poursuivie avec «L'armée des 12 singes» (1995).

Sur ce sujet
Une faute?

Londres, dans un futur proche. Un informaticien de génie désespère d’obtenir de sa hiérarchie les réponses qu’il attend à ses questions existentielles. Et si la clé de tout était dans l’amour? Terry Gilliam brasse les ingrédients d’un univers étonnant, mais s’égare dans le dédale de son théorème. Un raté fort ennuyeux.