«Avengers: Endgame»

29 mai 2019 19:20; Act: 29.05.2019 19:20 Print

Thor a grossi parce que Chris Hemsworth l'a voulu

par Catherine Magnin - C'est le comédien en personne qui a insisté auprès des scénaristes d'«Avengers: Endgame» pour que son personnage apparaisse bedonnant.

La bande-annonce de «Avengers: Endgame».
Sur ce sujet
Une faute?

Pas facile de survivre à une crise comme celle à laquelle doivent faire face les héros d'«Avengers: Infinity War» (de Joe et Anthony Russo, sorti en 2018). Dans la suite, «Avengers: Endgame», qui a déjà engrangé plus de 2,6 milliards de dollars au box-office mondial, Thor se paie une belle dépression, prend du bedon et de la barbe à mesure que fondent ses muscles... Et ça n'a pas déplu à son interprète, Chris Hemsworth, qui a même insisté pour que le personnage conserve cette apparence physique en cours de film, comme il l'a expliqué à Variety.

«J'ai apprécié cette version de Thor, c’était tellement différent de toutes les autres interprétations que j’en ai fait», a déclaré le comédien. D'ailleurs, sur le tournage, Hemsworth s’appelait lui-même «Lebowski Thor», une référence au fainéant joué par Jeff Bridges dans la comédie des frères Coen.

40 kilos sur le dos

Pour obtenir ce résultat, pas de recours à régime hyperprotéiné, mais des prothèses à gogo. «C'étaient trois bonnes heures de maquillage et de coiffure», explique l'acteur. «Ensuite, la pose de prothèses d'une quarantaine de kilos, surtout pour la scène torse nu. C'était vraiment épuisant. J'avais du poids supplémentaire sur les mains et les chevilles, juste pour que mes bras et mes jambes se balancent différemment lorsque je me déplaçais sur le plateau». Ce qui fit ressembler le Dieu du Tonnerre à ça!

Sympathique coup de vieux

Pendant le tournage, la métamorphose a d'ailleurs bien fait marrer ses partenaires et les techniciens, qui n'ont cessé, entre deux prises, de taquiner le comédien de 35 ans. «Les gens n’arrêtaient pas de venir me faire des câlins comme si j’étais un gros nounours. Ils me caressaient le ventre comme si j’étais enceinte, ou essayaient de s’asseoir sur mes genoux comme si j’étais le Père Noël (...). Je me sentais comme un vieil homme, un vieux grand-père, entouré de plein d'enfants.»

C'est finalement un Chris Hemsworth au mieux de sa/ses forme/s que nous retrouverons à l'affiche de «Men in Black: International», le 12 juin 2019. La preuve sur la bande-annonce du film: