«Même la pluie»

22 février 2011 16:34; Act: 22.02.2011 15:37 Print

Touche pas à l’eau!

Après le huis-clos de «Rabia», la réalisatrice Icíar Bollaín s'aventure dans la jungle bolivienne où elle met en scéne un drame ambitieux.

Une faute?

Venus en Bolivie pour tourner avec un budget restreint la saga de Christophe Colomb, un réalisateur et son producteur voient leur projet partir à la dérive: leur principal acteur préfère en effet participer aux émeutes populaires provoquées par la privatisation de l’accès à l’eau courante.

Une pléthore de thèmes

Dans «Même la pluie», Icíar Bollaín veut tout embrasser: le problème du contrôle de l’eau, les affres de la création, la culpabilité des ex-colons vis-à-vis de ceux qu’ils exploitent encore, la mondialisation, la dimension chrétienne qui sous-tend les choix des personnages... Si, par petites tranches, la réalisatrice réussit de beaux moments de cinéma, l’ensemble s’avère bancal.

(ffe)