Agenda

10 avril 2019 07:37; Act: 16.04.2019 17:17 Print

Toutes les sorties ciné du 10 avril, c'est ici!

par Marine Guillain - Une Blanche-Neige totalement 2019, un Tanguy qui revient à la maison et plein d'autres films: découvrez les bandes-annonces de la semaine.

storybild

«Blanche comme neige», «Royal Corgi» et «Tanguy, le retour» (Photo: DR )

Sur ce sujet
Une faute?

«Tanguy, le retour» d'Etienne Chatiliez

Grosse déprime pour Tanguy: du jour au lendemain, sa femme chinoise l'a quitté pour un autre. Ni une ni deux, le papa de 44 ans plie bagages et, avec sa fille adolescente, saute dans un vol Pékin-Paris qui le ramène chez papa-maman...

Découvrez la critique de ce film ici

«Blanche comme neige» de Jan Troell

Claire (la sublime Lou de Laâge) travaille dans un institut de beauté à Lyon avec sa belle-mère, Maud (Isabelle Huppert, glaçante en marâtre vengeresse tout de rouge vêtue). Lors d'un footing en ville, la jeune femme se fait kidnapper, avant d'échapper de justesse à son ravisseur et de se retrouver dans une maison au cœur de la forêt...

Découvrez la critique de ce film ici

«Synonymes» de Nadav Lapid

Yoav, jeune Israélien qui ne fait rien comme tout le monde, débarque à Paris avec l’espoir que la France le sauvera de la folie de son pays. Il marche tête baissée, un dico de synonymes à la main...

Découvrez l'interview des acteurs ici

«Simetierre» de Kevin Kölsch & Dennis Widmyer

Stephen King a toujours le vent en poupe. Après «Ça» et une suite annoncée de «Shining», au tour de «Simetierre» d'être de nouveau adapté à l'écran. Le docteur Louis Creed et sa femme Rachel veulent changer d'air: ils emménagent à la campagne avec leurs enfants. Entre une forêt en proie à des forces anciennes et un mystérieux cimetière où ­ressuscitent les défunts, la ­smala comprend vite qu'une ­présence malfaisante repose sous ces terres. Las! «Simetierre» ne sort jamais des ­sentiers battus. Répliques, scènes d'effroi: tout y est prévisible. Après une première partie plutôt réussie qui aborde des questions sur la mort, le cauchemar prend la forme d'un vulgaire récit de zombie. Faute d'originalité, le film ne nous arrache pas le moindre frisson, le comble pour un film d'horreur. *

«Free Solo» de Jimmy Chin

Oscar du meilleur documentaire, «Free Solo» désigne un style d'escalade en solitaire sans système d'assurage. Alex Honnold s'est fixé comme défi de grimper ainsi El Capitan, rocher de près de 1 km de haut du parc Yosemite (Californie). Images époustouflantes, vertigineuses, et dernier quart d'heure intense. ***

«Asako I & II» de Ryusuke Hamaguchi

Chamboulée par la disparition soudaine de son amant, une jeune femme quitte Osaka pour refaire sa vie à Tokyo. Des années plus tard, elle rencontre un homme qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui qu'elle n'a jamais pu oublier. En compétition à Cannes, «Asako I & II» avait séduit la critique. Bien que trop lisse, il livre un message aussi juste que réaliste sur les variations amoureuses. Sensible et délicat. ***

«Ray & Liz» de Richard Billingham

Après un livre de photos sur le sujet, le photographe anglais Richard Billingham dépeint son enfance difficile dans «Ray & Liz» (les noms de ses parents). Géniteurs démissionnaires, quotidien sordide: outre quelques scènes fortes, on peine à crocher. **

«Architecture de l'infini» de Christoph Schaub

Parce que certains murs possèdent une aura, «Architecture de l'infini» invite le spectateur à explorer l'énergie qui dépasse la perception sensorielle descriptible. Un documentaire suisse qui donne vie aux espaces. Pas vu.

«L'incroyable aventure de Bella» de Charles Martin Smith

L'histoire d'une jeune chienne très fidèle qui est prête à parcourir 600 km pour retrouver son maître. Pas vu.

«Royal Corgi» de Ben Stassen et Vincent Kesteloot

Autre histoire de chien, mais en animation! Le film suit les tribulations de Rex, qui souhaite rentrer au plus vite à Buckingham Palace afin de récupérer son trône. Pas vu.

(swe/szu)