Agenda

26 février 2019 22:38; Act: 26.02.2019 22:38 Print

Toutes les sorties ciné du 27 février, c'est ici!

par Marine Guillain/cma - Découvrez les huit nouveaux films qui sortent sur grand écran cette semaine en Suisse romande.

storybild

«Marie Stuart, Reine d'Ecosse», «Escape room» et «My little one» (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Jusqu'ici tout va bien» de Gilles Lellouche

Notre critique est à lire ici.

«Escape Game» d'Adam Robitel

La critique du film, c'est par ici.

«Cold Pursuit (Sang froid)» de Hans Petter Moldand

Dans les montagnes du Colorado, Nels (Liam Neeson), conducteur de chasse-neige, est nommé citoyen de l'année. Juste après, son fils se fait tuer. L'homme se lance dans une vengeance sans pitié. Remake (à la phrase près) du polar norvégien «Refroidis» (du même réalisateur), «Sang froid» séduit grâce à son humour noir, son ton irrévérencieux et ses dialogues tarantinesques. ***

«My Little One» de Frédéric Choffat et Julie Gilbert

L'Arizona, en territoire navajo. Une route au milieu de nulle part. Deux amis qui ne se sont pas vus depuis des années attendent là, seuls, paumés, jusqu'à ce qu'une gamine d'une dizaine d’années vienne les chercher, au volant d'un pick-up (si, si!). Alex (Vincent Bonillo) et Bernardo (Mathieu Demy) ont en fait répondu à l'appel de Jade (Anna Mouglalis), dont ils ont tous les deux été amoureux. Un décor de folie, une lumière intense, le film suisse «My Little One» possède une touche irréelle et un charme spécial, qui invite à la déconnexion. Dingue histoire, que celle de cette mère libre et rock'n'roll, qui élève seule sa fille Frida (une vraie sauvage!) dans une caravane au milieu du désert. Tant pis pour les quelques exagérations et vive le non-conventionnel! ***

«Marie Stuart, Reine d'Ecosse» de Josie Rourke

À 18 ans, Marie Stuart (Saoirse Ronan), veuve du roi de France, s'en vient réclamer le trône d'Écosse qui lui échoit de droit, mais qu'occupe sa cousine, Élisabeth Ire d'Angleterre (Margot Robbie). Pour les détails de cette histoire, vieille de 450 ans, mieux vaut ressortir vos manuels. Dans son film, son ­premier, la Britannique Josie Rourke illustre plus qu'un duel de territoire ou de droit entre reines entourées d'hommes. C'est un duel de beauté (Marie copie Élisabeth, vue en peinture, alors que la variole défigure cette dernière) et de maternité (l'une accoucha d'un futur roi, l'autre devint la «Reine Vierge»). Ainsi «Marie Stuart», féroce et sexy, parlera-t-il probablement plus aux spectatrices qu'aux spectateurs. ***

«Impulso» d'Emilio Belmonte

«C'est un mouvement qui appartient à l'instant présent et qui révèle sa vérité à ce moment-là», dit-elle. Rocio Molina, danseuse et chorégraphe espagnole, repousse sans relâche les limites du flamenco traditionnel. Elle est célèbre pour sa modernité, ses transgressions et ses improvisations («impulsos»). Le cinéaste Emilio Belmonte a décidé de lui rendre hommage dans un documentaire, en suivant la création de son nouveau spectacle pour le Théâtre national de Chaillot, à Paris. Pas vu.

«Un grand voyage vers la nuit» de Bi Gan

Esthétiquement sublime, sensuel et mystérieux, «Un grand voyage vers la nuit» sort au Bellevaux à Lausanne. Le Chinois Bi Gan suit un homme happé par son passé, qui tente de retrouver la femme qu'il a aimée. À mi-parcours, le film onirique switche sur la 3D et s'engage dans un plan-séquence nocturne de plus d'une heure. Du grand art! ****

«Free Men» d'Anne-Frédérique Widmann

Kenneth Reams est un condamné à mort, détenu depuis 25 ans dans l'Arkansas pour un meurtre qu'il n'a pas commis. C'est sa voix que l'on entend dans le doc «Free Men», de la Romande Anne-Frédérique Widmann. Quelques projections seront suivies d'un échange téléphonique avec le prisonnier. Et on vous reparlera de ce film très bientôt... Pas vu.

Et encore: Nosferatu, Ingmar et les femmes

La Cinémathèque suisse entame le mois de mars en fanfare. Avant de se joindre à la 2e édition des Rencontres 7e art (du 7 au 10 mars), le Capitole projettera ce dimanche le chef d'oeuvre de Friedrich Wilhelm Murnau, «Nosferatu», sous forme de ciné-concert. Les musiciens de l'Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL) accompagneront cette célèbre adaptation du roman de Bram Stoker. Sorti en 1922, «Nosferatu» reste une référence en matière d'expressionnisme allemand et de cinéma d'horreur.

La Cinémathèque poursuit aussi son hommage à Ingmar Bergman, en montrant les œuvres que le Suédois a réalisées à partir de 1960 («Persona», «Cris et chuchotements», «Scènes de la vie conjugale»...). Une autre rétrospective mettra en avant les Figures de femmes dans le cinéma français.

Expo sur le cinéma d'animation

Entre le premier coup de crayon et le film achevé, il y a un monde! L'expo gratuite Swiss Animation - ça bouge vous dévoile tout ce processus et vous permet de voir des artistes travailler en direct. Jusqu'au 17 mars, rue de Genève 19, Lausanne.

Réflexions sur l’environnement

En pleine actualité, avec les manifs des jeunes pour le climat, place au 14e Festival du film vert! Près de 70 œuvres seront montrées dans tout le pays et en France voisine. Au cœur des préoccupations: disparition de la biodiversité, pollution et, bien sûr, réchauffement climatique. Le doc «Anote's Ark», par exemple, est centré sur les Kiribati, un archipel qui se verra bientôt noyé dans le Pacifique. Dès vendredi et jusqu'au 15 avril.