Cinéma

25 juillet 2014 15:46; Act: 25.07.2014 15:47 Print

Un parc chinois furieux contre «Transformers»

Une réserve naturelle chinoise a porté plainte contre les producteurs de «Transformers 4», arguant que le logo du parc n'y était pas visible alors que des scènes y ont été tournées, a annoncé vendredi un tribunal.

A la 2e minute, 3e seconde, le parc Chongqing sert de décor à de nouveaux robots.
Sur ce sujet
Une faute?

Les films d'action «Transformers», dont le quatrième épisode est récemment sorti dans les salles obscures, sont très populaires en Chine. Désireux de profiter de cet engouement, les groupes chinois -- des producteurs de lait jusqu'aux banques publiques -- n'ont pas hésité à conclure d'onéreux contrats de placement, pour voir leurs marques et produits apparaître à l'écran entre deux combats de robots.

Le groupe Chongqing Wulong Karst Tourism, qui gère un parc naturel de forêts luxuriantes, de gorges et de grottes dans le sud-ouest de la Chine, avait quant à lui obtenu que des scènes du film y soit tournées.

Mais il réclame désormais plus de 20 millions de yuans (2,4 millions d'euros) de dommages et intérêts aux studios Paramount Pictures et à leur partenaire chinois, selon le journal officiel China Daily.

«Les spectateurs qui n'ont jamais été à Chongqing n'auront aucune idée que les scènes du film se passent (dans la région de) Wulong, puisque le logo de notre parc naturel n'apparaît nulle part», se désole Li Chu, directeur marketing du groupe, cité par le quotidien.

Interrogé par l'AFP, un employé du troisième tribunal intermédiaire de Chongqing a confirmé qu'une plainte avait été déposée par Wulong jeudi. Le tribunal décidera la semaine prochaine s'il décide d'instruire cette affaire.

Responsabilité limitée?

Différents médias chinois ont de leur côté jeté le doute sur la nature précise de l'accord signé entre Wulong et les responsables du film.

Le partenaire chinois de Paramount, m1905.com, a indiqué sur son site internet qu'il «regrettait» l'absence du logo du parc de Wulong dans le film, mais a mis en avant «une mauvaise communication».

Les représentants de Paramount n'ont pu être joints vendredi pour commenter le dépôt de plainte.

«Transformers: l'âge de l'extinction» est d'ores et déjà le film le plus rémunérateur jamais projeté en Chine, ayant engrangé jusqu'à présent plus de 280 millions de dollars au box-office, selon le Hollywood Reporter.

En juin, l'hôtel pékinois Pangu Plaza, qui lui aussi avait payé de larges sommes pour figurer dans le long métrage, s'était également plaint auprès de Paramount, estimant que le logo identifiant le bâtiment n'était visible que très brièvement à l'écran. Un accord à l'amiable avait ensuite été trouvé.

(cma/afp)