Festival de Cannes

23 mai 2019 21:23; Act: 23.05.2019 21:23 Print

Une fausse star fait le buzz sur la Croisette

Une jeune femme, se faisant passer pour une célébrité, a presque provoqué l'émeute mardi, à Cannes.

Voir cette publication sur Instagram

Festival de Cannes : une fausse star fait le buzz sur la Croisette :⁣⁣ ⁣⁣Une femme en robe, entourée de gardes du corps, se promène ce mardi sur la Croisette lors du 72e Festival de Cannes. Il pourrait s’agir d’une star et bien non, c’est un collectif de YOUTUBEURS qui ont voulu montrer la futilité de ce genre de scène.⁣⁣ ⁣⁣ARTICLE COMPLET sur notre site via la BIO.⁣⁣ ⁣@equipe_smile⁣ ⁣⁣#prank ⁣⁣ ⁣⁣#fake #fakenews #fakeupfix #fakesmile #fakefriends #fakeblood #fakefur #fakepeople #fakelashes #fakelove #fakefood #faketan #fakenails #fakeittillyoumakeit #fakemon #fakeaway #fakeuproom #fakes #fakeeyelashes #fakesmiles #faker #fakepresident #faketattoo #fakeboobs #fakebake #fakeleather #faketaxi #fakegrass #fakebaby

Une publication partagée par France 3 Côte d'Azur (@france3cotedazur) le

Sur ce sujet
Une faute?

Si la scène avait tout l'air d'être réaliste, il n'en était rien. Le 21 mai, une jeune femme accompagnée de ses gardes du corps, a piégé les passants de la Croisette en se faisant passer pour une star de cinéma.

Dans une vidéo postée sur Instagram, on y voit la fausse célébrité, entourée de gros bras, essayant péniblement de se frayer un chemin parmi la foule hystérique. Là encore, la mise en scène a été montée de toutes pièces.

A l'origine de ce canular, l'influenceur Just Riadh et ses amis qui composent le collectif Smile. Invité sur le Festival de Cannes par Instagram, le groupe avait pour seule consigne de laisser libre cours à leur imagination.

Une scène très vite improvisée

«On a une idée, on réfléchit pas, on fonce. Là, on a habillé notre fausse star et c'était parti. A peine 15 minutes de répétitions et direction la Croisette», a confié l'un d'eux, interviewé par France Info.

Les membres de l'équipe précisent que ces images n'ont pas été tournées pour se moquer du festival. «Au contraire, on est là pour le mettre en lumière» a expliqué Sarah Chatoui, porte-parole du groupe. «L'idée est de le faire découvrir à des communautés qui ne s'y intéressent pas forcément.» Quoiqu'il en soit, le buzz est garanti.

(szu)