Berlin

09 décembre 2011 09:21; Act: 09.12.2011 11:40 Print

Vraies scènes de sexe dans un film allemand

Le prochain long métrage de Jean-Marc Barr ne sera pas le seul à dévoiler de véritables rapports sexuels à l’écran. Un réalisateur allemand a opté pour la même idée.

La bande-annonce du film allemand «Hotel Desire».
Une faute?

La sortie, prévue en début d’année prochaine, du film «Chroniques sexuelles d’une famille d’aujourd’hui» a déjà fait couler beaucoup d’encre. Le but du long métrage réalisé par Jean-Marc Barr et Pascal Arnold est de donner une image «vraie» de la sexualité. Et pour ce faire, il montre des relations sexuelles véritables et non simulées.

«Ce film est antiporno, explique Barr. Son but est de faire une proposition alternative à l'industrie du porno qui domine à 90% la représentation de la sexualité, où l'image de la femme est ternie. C'est tellement rare de voir au cinéma ou à la télé une sexualité qui ressemble à la vie de chacun...»

Un concept semblable à celui d’«Hotel Desire», sorti mercredi dans les salles allemandes. Réalisé par Sergej Moya, ce film est le premier à montrer de vrais rapports sexuels. Il est également le premier long métrage allemand à avoir été intégralement financé par des internautes, suivant le modèle de My Major Company qui avait vu éclore le chanteur Grégoire.

«Je ne suis pas quelqu’un de pudique. Mais quand les gens sont trop pudiques, c’est parfois simplement qu’ils sont un peu coincés. Et moi je ne le suis pas», a expliqué Clemens Schick, la star masculine d’«Hotel Desire», au «Bild».

«Nous avons tourné une scène de sexe pendant 45 minutes, se souvient l’actrice Saralisa Volm. J'ai d'abord dû penser exactement ce que j’allais faire. Clemens et moi nous sommes gentiment laissés aller. Nous avons dû apprendre à lâcher prise. Comme dans la vraie vie.»

Un reportage sur le film de Jean-Marc Barr:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

(fab)