Festival de Cannes 2012

18 mai 2012 06:19; Act: 18.05.2012 06:24 Print

Les films projetés à Cannes le 18 mai

par Fred Ferrari - Au troisième jour de Cannes, petit tour d'horizon des films de la sélection officielle qui comptent bien faire parler d'eux à l'occasion de leur projection au Festival... et même après.

storybild

"Paradis: Amour", d'Ulrich Seidl, en compétition pour la Palme d'or. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Reality»
De Matteo Garrone
En compétition pour la Palme d'Or
Bye bye mafia, bonjour télé-réalité. Quatre ans après «Gomorra» qui lui valut le Grand Prix du Jury, Matteo Garrone revient à Cannes avec l'histoire d'un Napolitain exubérant sélectionné pour participer à «Il Grande Fratello», l'équivalent italien de l'émission de télé «Big Brother».

«Paradis: Amour»
De Ulrich Seidl
En compétition pour la Palme d'Or
Qui, des "super-mamas" européennes qui paient pour un peu d'amour, ou des jeunes africains qui en profitent pour assurer leur subsistance, exploite qui? Telle est la question posée par «Paradis: Amour», de l'Autrichien Ulrich Seidl.

«Polluting Paradise»
De Fatih Akin
Séance spéciale hors compétition
Trois ans après le délicieux «Soul Kitchen», le réalisateur allemand d'origine turque Fatih Akin revient au documentaire avec «Polluting Paradise», consacré à un dépotoir imposé à un village sur les rives de la mer Noire.


«Mekong Hotel»
De Apichatpong Weerasethakul
Séance spéciale hors compétition
Lauréat de la Palme d'or 2010 avec «Oncle Boonmee», le thaïlandais Apichatpong Weerasethakul présente à Cannes ce qu'il qualifie de documentaire expérimental, «Mekong Hotel», qui suit les répétitions d'un film dont fait partie Tilda Swinton.


«Madagascar 3: Bons Baisers d'Europe»

De Eric Darnell, Tom McGrath, Conrad Vernon.
Hors compétition

Cannes est évidemment une vitrine publicitaire de premier plan. Hollywood ne se prive donc pas d'y lancer quelques-unes de ses grosses productions. Après «Pirates des Caraïbes», c'est au tour de la ménagerie de «Madagascar 3» de venir faire son cirque sur la Croisette. Normal, puisque Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l'hippopotame et Melman la girafe n'ont pas trouvé mieux que d'intégrer un cirque ambulant dans l'espoir de rentrer chez eux!

«Les bêtes du Sud sauvage»
De Benh Zeitlin
Un Certain Regard
Premier film de Benh Zeitlin, «Les bêtes du Sud sauvage» accorde une grosse place à la nature, puisque son héros, un gosse de 6 ans, vit dans un bayou en pleine transformation à cause du réchauffement de la planète.

«Laurence Anyways»
De Xavier Dolan
Un Certain Regard

Après «J'ai tué ma mère» et «Les amours imaginaires», Xavier Dolan revient sur la Croisette avec une grande fresque romantique, «Laurence Anyways». Fera-t-il regretter à Thierry Frémaux de ne pas l'avoir retenu pour la course à la Palme d'or?

«No»
De Pablo Larrain
Quinzaine des réalisateurs
Comment organiser la campagne électorale de l'opposition lors du référendum sur la présidence lancé par Pinochet en 1988? Tel est le thème de «No», interprété notamment par Gael Garcia Bernal.

«Alya»
De Elie Wajeman
Quinzaine des réalisateurs
Premier film réalisé par Elie Wajeman, «Alya» concourt pour la Caméra d'or. Avec pour protagoniste un dealer qui quitte tout pour aller à Tel-Aviv, il s'interroge sur les multiples raisons qui motivent ceux qui décident d'immigrer vers la Terre promise.

«Au galop»
De Louis-Do de Lencquesaing
Semaine de la Critique
Avec un thème aussi bateau (une femme heureuse qui tombe sur un homme qui bouleverse tout à ses plans de vie), Louis-Do de Lencquesaing aura à imposer un style s'il entend remporter la Camera d'or avec «Au galop». Au générique du film, on notera la présence de Marthe Keller.