DANSE

09 mars 2011 07:32; Act: 09.03.2011 07:45 Print

La danse étale ses fleurs et ses beaux bourgeons

Les «Printemps de Sévelin», consacrés à la jeune création chorégraphique suisse, débutent le 9 mars 2011 à Lausanne.

storybild

La Franco-Suissesse Marie-Caroline Hominal dans son explosive chorégraphie «Voice Over». (Photo: D.Thebert)

Une faute?

Six troupes participeront, jusqu’au 20 mars 2011, à la manifestation abritée par le Théâtre Sévelin 36. La compagnie Utilité publique offrira dans «Transitland» (9-10 mars) l’histoire de la dégradation d’un couple. La chorégraphe Marie-Caroline Hominal interprétera «Voice Over» (9-10 mars), un solo pour quinze micros et une machine à pop-corn. De retour en Suisse, Krassen Krastev proposera une exploration de la solitude avec «Are You Lonesome Tonight?» (12-13 mars). Irina Lorez viendra de Lucerne interpréter une performance sur de la musique electro «live» (19-20 mars).

Le festival a également programmé deux spectacles qui sont issus du projet «danse et dramaturgie» destiné à la conduite de projets pour jeunes chorégraphes: «Unpeel» (12-13 mars), de Jessica Huber, se penchera sur l’intimité, tandis que «Miss en abyme» (19-20 mars), de Rudi van der Merwe, démontera le mythe de la bimbo.

Pour découvrir la relève, les «Printemps de Sévelin» organisent des «Quarts d’heure» (16-17 mars). Ils permettent à des chorégraphes en devenir de montrer leurs créations dans un temps limité à 15 minutes. Enfin, les «conférences dansées» ou histoires «condansées» (14 mars) nous diront tout sur la danse du XXe siècle.

(ats/jde)