ONE WOMAN SHOW

19 février 2011 14:44; Act: 19.02.2011 14:46 Print

Liane Foly: «Imiter, c’est se déguiser»

par Sandra Imsand - La Française endosse de nouveau son costume de show-woman. Elle sera sur scène le samedi 19 février 2011 au Théâtre du Léman à Genève.

storybild

Liane Foly introduit des voix d’hommes dans son nouveau show. (Photo: dr)

Une faute?

En 2007, Liane Foly avait ouvert «Une folle parenthèse» dans sa carrière de chanteuse, un spectacle où elle dévoilait ses talents d’imitatrice.

Elle s’est senti «tellement bien dans ce domaine» que la Lyonnaise a conçu un nouveau show, «La folle part en cure». Coup de fil à cette femme-caméléon.

– Vous aviez longtemps hésité avant de monter votre 1er one-woman show. Et pour celui-ci?
– C’est la suite logique du premier, qui se déroulait dans un cabaret. Quant au titre, il m’est venu rapidement, un peu à la façon des livres «Martine», «Martine à l’école», «Martine à la mer». Cette idée me plaît beaucoup. Mais l’angoisse de bien faire est quand même toujours là.

– Où se situe l’action?
– Dans une thalasso du rire, où différentes personnalités se rencontrent. Il y a notamment l’humoriste Chantal Ladesou qui se voit interdire l’accès à la cure, car on estime qu’elle n’en a pas besoin. Du coup elle se fait passer pour Lady Gaga.

– Comment réagissent les personnes que vous imitez, notamment votre grande amie Muriel Robin?
– Je n’imite que des personnes que j’admire. J’ai toujours reproduit les voix, dès mon plus jeune âge. J’en joue comme avec un déguisement. Avec Muriel, on a passé le cap où c’était bizarre. Elle vit cette situation avec beaucoup d’humour. Elle trouve que je suis tellement crédible qu’elle ne veut plus que quelqu’un d’autre l’imite.


Liane Foly s'est d'abord fait découvrir en tant que chanteuse: Le clip de «Ça va, ça vient» son premier tube.