FESTIVAL

01 février 2011 08:44; Act: 01.02.2011 09:03 Print

Nique au froid lausannois grâce à Fest’Hivers

par Julien Delafontaine - Malgré la célébration de sa 10e édition, le festival musical ne dérogera pas à ses principes de base les vendredi 4 et samedi 5 février 2011 au Casino de Montbenon.

storybild

Fleuve Congo (sur scène le vendredi 4 janvier 2011) a sorti son premier album en 1995 et donné, depuis, plus d’une centaine de concerts. (Photo: dr)

Une faute?

Né en 2002 au centre socioculturel de Grand-Vennes, Fest’Hivers n’a cessé, au fil des années, de gagner en notoriété et en fréquentation.

Malgré cela, pour souffler ses dix bougies, aucune star internationale­ de la musique ne sera de la fête au Casino de Montbenon. Et pour cause: l’événement ne poursuit depuis sa création qu’un seul objectif: offrir de la visibilité scénique aux artistes de Suisse romande.

Le vendredi 4 et samedi 5 février 2011, histoire de réchauffer l’hiver, comme le dit son slogan, Fest’hivers a jeté son dévolu sur des formations de reggae (pour le vendredi) et de pop-rock (pour le samedi). En point d’orgue à la soirée d’ouverture, la formation valaisanne Fleuve Congo présentera son 3e et dernier album, «Airlines». Quant à Explosion de Caca, en clôture, il malaxera des génériques de dessins animés des années 1980 avec un mauvais goût qui touche au sublime.

L'affiche
Vendredi 4 février 2011
21h Mosquito
22h30 Linchen
0h Fleuve Congo
Samedi 5 février 2011
20h30 Pamplemousse
22h March
23h30 The Shed’s
1h Explosion de Caca


Explosion de Caca en live au Ned de Montreux en 2009: «Belle et Sébastien» & «Maya l'Abeille».