Paid Post

20.12.2018 Print

Paid Post

Plan à trois: un fantasme toujours d’actualité

Dans les sondages, le plan à trois figure régulièrement parmi les fantasmes les plus populaires pour les deux sexes. Pourquoi fait-il autant envie? Comporte-t-il des risques? Comment faire le pas sans mettre en danger sa vie de couple?

Le ménage à trois est sans doute l’un des fantasmes les plus partagés en Suisse. Et contrairement aux idées reçues, les femmes ne sont pas moins tentées que les hommes. Une étude récente a ainsi montré qu’il figurait parmi les trois premiers fantasmes de 78% des femmes interrogées. Alors, pourquoi un tel attrait?

Comme le soulignent de nombreux psychologues, le plan à trois constitue un véritable boost pour l’égo. Le temps d’un soir ou d’une nuit torride, il nous permet d’être au centre de l’attention et du plaisir: ce n’est plus un, mais deux partenaires qui s’intéressent à nous. Nos capacités de séduction s’en trouvent confirmées, voire décuplées. Mais la psychologie n’explique pas tout! La démocratisation du plan à trois doit en effet beaucoup au cinéma et à la télévision, qui l’ont fait rentrer dans la culture populaire à travers des films comme «Vicky Cristina Barcelona» de Woody Allen, «2 garçons, 1 fille, trois possibilités» d'Andrew Fleming ou encore «Two lovers» de James Gray. Nombre d’études ont par ailleurs montré que l’influence des médias sur notre perception du sexe et nos comportements était déterminante.

Si le plan à trois est un fantasme populaire, c’est aussi l’un de ceux que l’on hésite le plus à assouvir. Les risques émotionnels sont bien réels, et pour les couples insuffisamment préparés, les conséquences d’un plan à trois peuvent être lourdes. Difficile en effet de prévoir quel impact une nuit de sexe parfois intense avec un troisième partenaire pourra avoir sur la dynamique du couple. A fortiori si ce partenaire est un ami ou un proche.

Rien d’étonnant, donc, à ce que des sites de rencontres coquines comme TheCasualLounge voient affluer des couples à la recherche de partenaires occasionnels pour des soirées «hot»: en faisant appel à de parfaits inconnus, ces couples évitent ainsi des situations potentiellement embarrassantes et peuvent donner libre cours à tous leurs fantasmes. Une tendance confirmée par la chargée de communication de TheCasualLounge, première plateforme de rencontres passagères en Suisse: «Nous constatons une envolée des recherches liées aux plans à trois dans tous les cantons, à tel point que nous manquons parfois d’utilisateurs pour satisfaire la demande.»

Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur TheCasualLounge.ch.

Plan à trois: un fantasme toujours dactualité

TheCasualLounge vu à la télévision suisse: