Sponsorisé

11. März 2019 09:33; Akt: 21.03.2019 09:21 Print

Et si ta place de travail te rendait malade?

Mal s’asseoir peut être dangereux et même causer des déformations. Une personne spécialisée en ergonomie peut aider à prévenir tout problème. Mais voici déjà quelques conseils pour adopter la bonne position.

Un bureau adapté est gage de travail efficace.
Fehler gesehen?

Fatigue chronique, maux de dos et problèmes de concentration. Tu connais peut-être cela. Cela peut être dû, si tu travailles dans un bureau, au fait que tu restes assis pendant des heures. Outre la durée, une mauvaise position et une place de travail mal réglée peuvent avoir des effets néfastes sur le corps et la tête.

Il n’est pourtant pas si difficile d’éviter ces problèmes. On peut commencer par prendre suffisamment de pauses, pendant lesquelles on bouge un maximum. Cela permet déjà de prévenir certaines douleurs. Mais il est encore plus important de trouver la bonne position pendant qu’on travaille.

Daniela Kljajic, consultante en ergonomie chez Tamedia, explique comment bien régler sa place de travail, afin de s’asseoir de manière à préserver son corps. La vidéo ci-dessus te donne quelques conseils et règles de base.

Dans cette interview, elle explique pourquoi chaque grande entreprise devrait chercher conseil auprès de spécialistes et détaille son quotidien:

Quel est ton titre exact et comment décris-tu ton quotidien?

La définition correcte de mon travail serait conseillère en ergonomie pour le travail de bureau. Rapidement résumé, mon quotidien se passe ainsi: les membres du personnel prennent contact avec moi et nous convenons d’un rendez-vous. Ensuite, je leur montre comment adapter leur chaise et leur bureau à leurs besoins, afin d’éviter les mauvaises positions et les inconvénients qui en découlent.

Qui devrait, selon toi, faire appel à tes services?

Ce sont des mesures préventives. Chaque personne devrait disposer d’une place de travail qui lui corresponde. Des collègues me contactent souvent lorsque des douleurs musculaires se font ressentir, afin que je vérifie si tout est en ordre ou s’il faut changer quelque chose à l’environnement de travail.

Que recommandes-tu en terme de posture générale au bureau? Vois-tu beaucoup de mauvaises positions?

Quand je me balade dans les bureaux de Tamedia, je remarque en effet que beaucoup de collègues ne sont pas assis correctement. C’est pourquoi je recommande une vérification régulière de la place de travail.

A quel point une mauvaise position peut-elle être dangereuse à long terme? Quels sont les risques?

Il y en a plusieurs. En dehors des douleurs musculaires, une mauvaise position peut, sur la durée, mener à des déformations du squelette, qui peuvent causer une usure des disques intervertébraux. Et, malheureusement, la liste n’est pas exhaustive.

Quels sont les retours sur ton travail?

Souvent, les collègues sont surpris de voir que de petits changements peuvent avoir des grands effets et de voir à quel point leur position peut influer sur les douleurs. C’est pourquoi mes collègues sont très reconnaissants que ce service soit fourni par l’entreprise.

Recommandes-tu aux autres entreprises d’engager une personne spécialisée en ergonomie?

Je pense que, dans tous les cas, c’est une bonne idée. Dans les grandes entreprises, c’est un avantage d’avoir quelqu’un en interne pour s’occuper de cela. Les plus petites devraient s’offrir les services d’une personne externe.

Quel est le gain pour une entreprise d’engager une personne spécialisée?

C’est win-win pour les membres du personnel et l’entreprise. D’un côté, offrir ce service contribue au bien-être des collaboratrices et collaborateurs. De l’autre, il est prouvé que la moitié des défaillances sont dues à des problèmes liés à des douleurs de l’appareil moteur, en particulier le dos. En prenant des mesures préventives, on peut en éviter une partie.

Que conseilles-tu pour d’autres paramètres, comme l’éclairage ou le bruit?

La lumière, le climat intérieur et le bruit font aussi partie de points que j’aborde. Je travaille en étroite collaboration avec notre équipe de facility management et nous cherchons ensemble des solutions. Il peut s’agir de déplacer ou d’ajouter une lampe pour obtenir un éclairage optimal ou d’ajuster la température des bureaux. En ce qui concerne le bruit, il s’agit, par exemple, de débusquer les employés les plus bruyants et de trouver un compromis avec ces personnes et leur équipe.

Comment gères-tu les personnes se trouvant dans des situations particulières? Par exemple une femme enceinte ou une personne qui revient après une longue absence?

A chaque rendez-vous, je demande si la personne souffre de douleurs particulières, afin d’adapter mes conseils en conséquence. Si le matériel standard de l’entreprise ne suffit pas, on essaie de proposer des solutions, par exemple en remplaçant le mobilier ou en trouvant d’autres moyens d’améliorer l’ergonomie. Je reste en contact régulier avec les cas les plus compliqués et je me rends plusieurs fois auprès de ces gens pour voir s’ils ont encore besoin de mon aide.