Paid Post

13.9.2018 Print

Paid Post

Rencontres en ligne: du sexe à portée de clic?

On ne parle plus que d’eux: autrefois utilisés par une minorité de libertins aguerris, les portails de rencontres passagères basés sur le web se sont largement démocratisés. Mais tiennent-ils vraiment leurs promesses?

L’idée est simple: mettre en relation via une plateforme de rencontres spécialisée deux adultes uniquement intéressés par un rapport sexuel sans engagement. Mais ce concept séduisant s’est longtemps heurté aux limites de l’acceptable fixées par la morale dominante. «Certes, le sexe sans lendemain ne date pas d’hier, note Thibault Guchard, sexologue. Les gens n’ont pas attendu l’arrivée des sites de rencontres coquines pour s’autoriser des parties de jambes en l’air occasionnelles avec des inconnus. Mais jusqu’à récemment, ce type de rencontres restait plus ou moins hasardeux, lié aux aléas de la «vraie vie». Avec un peu de chance, on pouvait par exemple espérer passer la nuit avec une fille rencontrée en soirée, dans un bar ou une boîte de nuit. Si les portails comme TheCasualLounge ont changé la donne, c’est parce qu’ils ont «institutionnalisé» les rencontres d’un soir en les rendant ultra accessibles. De fait, trouver un partenaire sexuel est désormais aussi simple que commander une pizza.»

Certains ne manquent d’ailleurs pas de profiter de ces nouvelles opportunités en multipliant les rencontres. E., par exemple: ce jeune homme de 29 ans affirmait récemment sur un forum en ligne avoir passé la barre des 100 rendez-vous depuis son inscription sur TheCasualLounge, l’année dernière. «J’ai été le premier surpris par l’efficacité de la plateforme, confie-t-il. J’ai créé un profil un peu par hasard, mais quand j’ai reçu trois demandes de contact en une seule soirée, j’ai réalisé que ce n’était pas de la blague.

Contrairement à ce qu’on entend toujours, les femmes sont loin de snober ce genre de sites. Sur TheCasualLounge, en tout cas, elles sont plus nombreuses que les hommes sur les chats. Et il y a toutes sortes de profils. J’ai rencontré des jeunes qui voulaient s’éclater le temps d’un week-end, des femmes cadres qui n’ont pas le temps de s’investir dans une relation sérieuse, des cougars, et même des couples qui m’ont proposé des soirées à trois. Comme tout le monde est anonyme sur la plateforme, les tabous tombent très vite. Sauf exception, on sait qu’on ne se reverra pas, donc il n’y a pas vraiment de raison de ne pas se laisser aller…»

Et si vous tentiez l’expérience? Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur www.TheCasualLounge.ch

TheCasualLounge vu à la télévision suisse: