Objectif F1

23 juin 2019 12:54; Act: 23.06.2019 14:58 Print

Delétraz se relance à la fin d'un week-end rageant

Forcé d’abandonner samedi lors de la 1ère course de F2 au Grand Prix de France, le Genevois a bien montré les dents dimanche dans l’épreuve sprint.

storybild

Après un abandon samedi, Louis Delétraz a réussi une magnifique remontée dans les points dimanche au Castellet.

Sur ce sujet
Une faute?

Louis Delétraz est toujours bien dans le coup dans le championnat de Formule 2. Malgré la malchance qui l’a handicapé sur plusieurs courses depuis le début de la saison, le Genevois de 22 ans se maintient dans le top 10 au classement des pilotes (9e). Il l’a encore prouvé dimanche au Castellet, en remontant jusqu’à la 7e place de la course sprint du GP de France, après être parti 14e sur la grille. Au 17e des 21 tours, Delétraz a littéralement avalé le Néerlandais Nyck De Vries, vainqueur la veille et leader du championnat du monde pour aller cueillir quelques précieux points. La victoire est revenue au Français Antoine Hubert, qui a dominé l’épreuve de bout en bout devant son public.
Parti en fond de grille, le Valaisan Ralph Boschung (21 ans) a pour sa part fait ce qu’il a pu pour terminer cette course en 15e position.

Samedi, lors de la première course du week-end sur le circuit Paul-Ricard, les deux pilotes suisses avaient connu une journée cauchemardesque. Boschung avait été contraint à l’abandon dès le premier tour, après avoir été percuté par le Russe Nikita Mazepin. Delétraz, qui avait réussi à remonter jusqu’à la 8e place après être parti 12e sur la grille, avait subi un retour aux stands forcé en raison d’un ennui mécanique au 22e des 30 tours. Son équipe Carlin n’a pas été en mesure de réparer, provoquant l’abandon et la colère du Genevois, pas du tout satisfait de la qualité de certaines pièces standard des boîtes de vitesse électroniques, fournies par le championnat à toutes les écuries.


«Encore un abandon aujourd’hui. La boîte électronique flambant neuve a encore cassé. C’est la 3e fois en 5 épreuves que notre week-end est ruiné par des événements sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. Tant de points perdus! C’est totalement inacceptable de la part de la F2!», a pesté le jeune pilote sur Twitter.

Les deux Suisses du championnat avaient aussi été impliqués dans des incidents vendredi durant les qualifications. Percuté par l’arrière par Giuliano Alesi (qui a été puni rétroactivement par un départ depuis les stands pour la deuxième course), Delétraz avait tout juste pu réparer son aileron pour se qualifier en 12e position. Quant à Boschung, victime d’ennuis mécaniques, il avait lui aussi laissé éclater sa rage via son compte Twitter. «Je suis vraiment frustré et en colère. Encore une fois, le moteur a cassé. Je me saigne pour être sur la grille à chaque course avec mes problèmes financiers, et voilà ce que je dois gérer de surcroît», a-t-il lâché dans un message depuis effacé.

Sport Automobile

(Sport-Center)