Formule 1

16 juillet 2019 07:13; Act: 16.07.2019 10:14 Print

Hamilton fait vibrer Frank Williams sur le circuit

Le quintuple champion du monde de F1 a emmené son compatriote tétraplégique de 77 ans, fondateur de l'écurie Williams, faire quelques tours de piste à Silverstone.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis un funeste jour de mars 1986, lorsqu'il avait été victime d'un accident de la route au retour d'une séance d'essais privés en France, Sir Frank Williams est tétraplégique. Comme l'histoire l'a par la suite démontré, ce drame n'avait que très peu ralenti le fondateur et patron de l'écurie de F1 qui porte toujours son nom aujourd'hui. Malgré le fait qu'il soit contraint de se déplacer en fauteuil roulant, l'Anglais désormais âgé de 77 ans a mené avec de nombreux succès son équipe sur les circuits du monde.

A l'occasion de ses 50 ans de carrière en Formule 1, Frank Williams s'est vu offrir une belle attention de la part de Lewis Hamilton et l'équipe Mercedes. Le quintuple champion du monde l'a en effet emmené faire deux tours de circuit - une expérience que le boss n'avait pas vécue depuis très longtemps - à Silverstone en marge du Grand Prix de Grande-Bretagne, par ailleurs remporté dimanche par Hamilton.

Dérapages et plaisanteries

«Papa a deux tours pour te convaincre de venir chez Williams, a plaisanté Claire, la fille de Frank, directrice adjointe de l'écurie. Tu dois être fatigué de gagner tout le temps, non? Viens voir ce que tu peux faire avec notre voiture», sourit la patronne. De son côté, Hamilton a également fait dans l'humour, en confirmant à Williams qu'il avait pour consigne de rouler doucement. «Tu plaisantes!», s'est exclamé le septuagénaire, avant d'être emmené pour quelques moments de grande émotion, avec un Hamilton s'amusant follement à accélérer et freiner fort, faisant également déraper sa voiture de sport.

Alors que la consigne avait été changée pour n'effectuer qu'un tour, Hamilton s'est empressé de repartir pour une seconde boucle, conclue par quelques «donuts» en faisant fumer les pneus de son bolide, avant de finalement ramener véhicule et passagers à bon port. «C'est une expérience assez inoubliable. Elle restera inscrite dans mon cerveau pour très longtemps, Lewis», a commenté un Frank Williams particulièrement ému.


Sport Automobile

(Sport-Center)