Formule 1

11 février 2011 12:32; Act: 11.02.2011 12:51 Print

Kubica promet de «revenir plus fort»

Le pilote de Formule 1 polonais, gravement blessé dans un accident en rallye le 6 février, promet de «revenir plus fort qu'avant» dans une interview à la «Gazzetta dello sport» de vendredi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Je veux revenir sur la piste plus fort qu'avant, a dit Kubica, 26 ans, à la «Gazzetta dello sport». Parce qu'après ce genre d'accident, tu n'es plus le même, tu t'améliores.»

«Ca m'était arrivé en 2007, après l'accident au Canada (en F1). J'ai manqué une course et quand je suis revenu j'étais meilleur. Un pilote, ce n'est pas seulement un volant et un accélérateur, c'est quelque chose en plus (...). Après 2007 j'étais plus fort comme pilote, et mentalement. Et cette fois aussi ce sera comme ça, quand je serai physiquement en forme.»

Kubica s'est gravement blessé lors du rallye Ronde di Andora, dimanche, en Ligurie (nord de l'Italie), et a notamment eu la main et le bras droit presque amputés par un rail de sécurité qui avait transpercé la voiture. Il a été opéré pendant sept heures le même jour et les chirurgiens estiment que son état de santé est «bon».

Retour dans un délai six mois à deux ans

Ils ont estimé que Kubica pourrait retrouver la course, mais dans un délai de six mois à deux ans selon les avis. Le pilote devait encore être opéré plusieurs heures pour ses fractures au coude, à la jambe et à l'épaule droits. «Encore une opération vendredi et puis basta, samedi, je saurai vraiment où j'en suis et le compte à rebours va commencer», a-t-il dit.

«Le début de la préparation, je n'ai que ça en tête, a-t-il ajouté. Je dois revenir cette année. J'ai une volonté folle de vaincre le temps avec une préparation poussée au maximum.»

Kubica ne ressent que «de petites douleurs», grâce à une perfusion, a-t-il expliqué.

A l'appui de son optimisme, il a évoqué un accident de la circulation dont il avait été victime en 2003. «Il y a sept ans, quand j'ai eu un accident dans une voiture que conduisait un ami, une autre voiture dont le conducteur était ivre nous est rentrés dedans. Cette fois aussi j'avais fini contre un rail de sécurité, le même bras droit massacré. Et quatre jours après je ne le sentais pas aussi bien que je me sens aujourd'hui (jeudi)».

Interrogé sur les circonstances de crash, dimanche, il a répondu: «Je ne sais pas ce qui a pu se passer, de l'accident, je ne me rappelle rien. Je me suis réveillé à l'hôpital.»

Recourra-t-il en rallye, après ce qui s'est passé? «Moi aussi je me suis posé la question, a dit Kubica. Mais ce n'est pas qu'une passion, c'est aussi un entraînement dur, sévère, pour la F1. Refaire du rallye? Je ne sais pas encore...»

Le Polonais a aussi évoqué l'inquiétude de ses proches. «Je regrette beaucoup d'avoir fait souffrir ma mère, la peur, tout le reste... a-t-il dit. Quand on fait ce métier, on ne pense pas aux conséquences, aux gens qui sont près de nous et qui ont mal. Pourtant...»

(afp)