Accident de Kubica

09 février 2011 08:46; Act: 09.02.2011 09:25 Print

Les images des instants suivant le choc

Une vidéo tournée depuis la voiture qui suivait celle de Robert Kubica témoigne de la violence du choc. On y voit notamment la voiture coupée en deux par la barrière de protection.

Une faute?

Des images terribles témoignent de la violence de l’accident subi par le pilote de Formule 1 Robert Kubica. Elles proviennent de la caméra embarquée dans la voiture de Moreno-Bonato. Ces derniers sont les premiers concurrents à être arrivés sur place après le choc. Une autre vidéo (visible ci-dessous), qui circule actuellement sur internet, reconstitue l’accident du Polonais.

L'état de santé du pilote s'améliore, même si deux nouvelles opérations sont prévues, ont dit mardi ses médecins. «Le patient répond bien à la thérapie, est conscient, et son état de santé se stabilise», a expliqué le médecin-chef du service réanimation de l'hôpital Santa Corona de Pietra Ligure, Giorgio Barabino.

Kubica doit encore subir des interventions chirurgicales au coude et à l'épaule, dans quelques jours. «La condition générale de Robert s'est encore une fois améliorée. Selon les docteurs, les niveaux d'inflammation sont dans la norme au vu de son état de santé et le rétablissement de son avant-bras est encourageant», a indiqué son écurie Lotus Renault dans un communiqué. «Ses médicaments le font beaucoup dormir, mais il répond à toutes les stimulations externes», a poursuivi la structure luxembourgo-britannique.

Lundi, Kubica «a été capable de parler à ses docteurs et à ses proches». «Il a bien réagi aux nouvelles sur son état de forme. Il est prêt à se battre pour son retour», selon Lotus Renault.

«Jeudi, il devrait subir une nouvelle intervention chirurgicale visant à stabiliser les fractures de son épaule droite et de son pied droit. Trois ou quatre jours plus tard, une autre opération permettra de stabiliser également la fracture de son coude», de même source.

Le directeur de l'écurie Lotus Renault, Eric Boullier, venu mardi au chevet du Polonais, a estimé que «l'important, pour l'instant, c'est que Kubica soit bien. Nous l'avons vu souriant, pour nous c'est un grand soulagement».

«Nous cherchons à comprendre si Robert sera en mesure de recourir, et en même temps nous cherchons un remplaçant», un des troisièmes pilotes, Bruno Senna ou Romain Grosjean, ou «un pilote venu de l'extérieur», a expliqué Boullier.

Le coéquipier de Kubica chez Lotus Renault, le Russe Vitaly Petrov, est aussi venu lui rendre visite, avec comme cadeau une balle anti-stress à serrer dans sa main droite. «Je suis proche de lui comme collègue, mais aussi comme ami, j'espère vraiment le revoir avec moi sur un circuit. Robert est un grand professionnel et un grand pilote, impossible de le perdre», a dit Petrov.

Robert Kubica, 26 ans, restera dans l'hôpital italien Santa Corona de Pietra Ligure, près de Gênes, encore «deux ou trois semaines», avant de débuter sa rééducation ailleurs, selon l'écurie.

Le Polonais a été accidenté au rallye Ronde di Andora, près de Gênes, dimanche matin. Un rail de sécurité a traversé la voiture, lui causant des fractures du bras et de la jambe droite et lui sectionnant presque la main. Il a été opéré pendant sept heures dimanche.

(atk/afp)