DTM

30 juillet 2014 21:39; Act: 31.07.2014 08:10 Print

Nico Müller: «Viser le titre dans quelques années»

par Robin Carrel - Le Bernois de 22 ans a marqué ses premiers points en DTM il y a deux semaines. Il ne veut pas s'arrêter en si bon chemin.

storybild

Nico Müller se sent à l'aise au volant de la voiture de l'équipe de Keke Rosberg. (Photo: Keystone/Daniel Karmann)

Une faute?

Le Deutsche Tourenwagen Masters, championnat allemand des voitures de tourisme, est très peu médiatisé en Suisse romande. Il s'agit pourtant d'une des compétitions automobiles les plus relevées de la planète et le Suisse Nico Müller est en train d'y faire son trou.

Le DTM est très peu connu chez nous, mais en Allemagne, c'est autre chose, non?

Exactement. Le nom de ce championnat ne résonne pas beaucoup à l'échelle internationale. Pourtant, ce n'est plus une épreuve locale: il n'y a plus que 5 ou 6 pilotes du coin. Derrière la formule 1, c'est une des séries les plus compétitives. Il y a des constructeurs de renom, comme Audi, Mercedes et BMW, et tout y est superprofessionnel. Ceux qui suivent de près l'automobilisme sont très au courant de ce qui s'y passe.

Pourquoi ce choix après deux ans en formule Renault?

J'y ai pensé très tôt. Pour aller en F1, il ne suffit pas de faire de bons résultats. Il faut donc trouver des alternatives. Courir ici était ma meilleure opportunité. Le niveau est relevé et quelques-uns des meilleurs pilotes du monde y roulent (ndlr: Glock, Petrov, Di Resta, entre autres).

Vous avez marqué vos premiers points il y a quelques jours en finissant 5e à Moscou.

Je me suis senti vite à l'aise dans mon Audi. Mais, pour réussir, il faut tout mettre ensemble. Je l'ai fait cette fois et j'espère continuer pour finir chaque fois devant.

Le DTM peut-il devenir un tremplin?

Je me focalise surtout sur le présent et le plaisir que j'ai avec mon équipe. Je dois confirmer que je mérite ma chance et j'espère viser le titre dans quelques années. C'est pour ça que je me bats.

Twitter -> @RobinCarrel