Rallye WRC de Suède

11 février 2011 13:38; Act: 11.02.2011 13:49 Print

Sébastien Loeb fait le job d'ouvreur

Le Norvégien Mads Ostberg est en tête du rallye de Suède après la première matinée de course pendant laquelle le champion du monde a perdu du temps en balayant la neige.

Voir le diaporama en grand »
Le champion du monde Sébastien Loeb (F), avant le départ du rallye de Suède 2011. Sébastien Ogier (F), l'«autre» Sébastien talentueux de l'équipe Citroën. Mikko Hirvonen (Fin, à bord de sa Ford Fiesta. Jari-Matti Latvala (Fin) et ses désormais célèbres lunettes jaunes, au volant de sa Ford Fiesta. Kimi Raikkonen (Fin), en pleine discussion avant le départ du rallye du Suède 2011. Ken Block (USA) poursuit son aventure cette année en championnat du monde des rallyes (WRC). Petter Solberg (Nor), s'apprête avant de s'élancer à bord de sa Citroën DS3. Mads Ostberg et Jonas Andersson (Nor/Sue, Ford Fiesta WRC), en tête du rallye de Suède 2011 après 4 épreuves spéciales. Sébastien Loeb et Daniel Elena (F/Mon, Citroën DS3 WRC). Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen (Fin/Fin, Ford Fiesta WRC). Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (F/F, Citroën DS3 WRC). Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila (Fin/Fin, Ford Fiesta WRC). Petter Solberg et Chris Pattersson (Nor/GB, Citroën DS3 WRC). Henning Solberg, le frangin de Petter, et Ilka Minor (Nor/Aut, Ford Fiesta WRC). Kimi Raikkonen et Kaj Lindstroem (Fin/Fin, Citroën DS3 WRC). Ken Block et Alex Gelsomino (USA/USA, Ford Fiesta WRC). Dennis Kuipers et Frederic Miclotte (NL/Bel, Ford Fiesta WRC). Patrik Flodin et Goeran Bergsten (Sue/Sue, Subaru Impreza STi). PG Andersson et Emil Axelsson (Sue/Sue, Ford Fiesta WRC). Eyvind Brynildsen et Cato Menkerud (Nor/Nor, Skoda Fabia S2000). Rene Kuipers et Annemieke Hulzebos (NL/NL, Ford Fiesta S2000). Martin Semerad et Michal Ernst (Tch/Tch, Mitsubishi Lancer Evo IX). Valeriy Gorban et Evgeniy Leonov (Ukr/Ukr, Mitsubishi Lancer Evo IX). Jukka Ketomaeki et Kai Risberg (Fin/Fin, Mitsubishi Lancer Evo X). Sébastien Loeb et Daniel Elena (F/Mon, Citroën DS3 WRC). Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila (Fin/Fin, Ford Fiesta WRC). Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen (Fin/Fin, Ford Fiesta WRC). Sébastien Loeb et Daniel Elena (F/Mon, Citroën DS3 WRC). PG Andersson et Emil Axelsson (Sue/Sue, Ford Fiesta WRC). Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (F/F, Citroën DS3 WRC).

Une faute?

La première manche du Championnat du monde des rallyes (WRC) a débuté jeudi soir, avec une super-spéciale spectacle. Les choses sérieuses ont attaqué vendredi matin, sur des routes bien enneigées.

A la mi-journée, vendredi, le Français Sébastien Loeb (Citroën DS3 WRC), septuple champion du monde, ne pointait qu'à la 9e place, à 1 minute et 46 secondes de Mads Ostberg (Ford Fiesta WRC). Le Norvégien s'est offert le meilleur chrono dans deux des trois épreuves chronométrées du matin, mettant à profit l'énorme avantage qu'il a de passer plus tard dans les spéciales.

«Il y a beaucoup de neige, on n'a pas du tout de grip (adhérence) et on fait la trace pour les autres. Globalement, on n'a pas trop mal roulé, mais c'est dur de suivre le rythme», a commenté Loeb. «C'est plus par portions, il y en a où on n'est pas si mal et d'autres où on perd tout. La dernière spéciale était la pire, dans la deuxième moitié il n'y avait plus de grip du tout», a ajouté l'Alsacien, souriant malgré tout: «On n'a pas eu de chance avec la météo, c'est inroulable parce qu'on surfe sur la neige mais c'est comme ça. On va continuer en essayant de ne pas sortir de la route.»

En tête jeudi soir après la super-spéciale de Karlstad (ES1), le Suédois PG Andersson (Ford Fiesta RS), est parti à la faute dès la spéciale numéro 2, couchant sa voiture et plongeant au classement général. Quant aux pilotes Ford officiels, les Finlandais Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen, ils ont fini la matinée de vendredi avec des Fiesta un peu abîmées.

«On a fait un tête à queue à très grande vitesse et on a tapé dans le talus», racontait Latvala, 4e à plus d'une minute. Vainqueur en Suède en 2008, sa voiture n'avait plus de pare-chocs avant et d'aileron arrière. Quant à Hirvonen, vainqueur l'an dernier, il avait aussi un peu ébréché l'avant de sa Fiesta mais pointait à la 2e place, à 24 secondes d'Ostberg et devant le Norvégien Petter Solberg, champion du monde 2003, dans sa Citroën DS3 privée.

(afp)