Formule 1

09 juin 2019 19:24; Act: 09.06.2019 22:34 Print

«Ça n'est pas comme ça que je voulais gagner»

Sebastian Vettel a terminé en tête, dimanche, du GP du Canada, mais avec 5 secondes de pénalité. Il se retrouve derrière Lewis Hamilton au classement final.

Vettel a été pénalisé pour avoir tassé Hamilton contre un muret après un passage dans l'herbe.
Sur ce sujet
Une faute?

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le GP du Canada dimanche grâce à une pénalité de 5 secondes infligée à l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) qui a franchi en premier la ligne d'arrivée mais n'est que 2e devant son équipier monégasque Charles Leclerc.

Le quadruple champion du monde a été pénalisé pour avoir tassé Hamilton contre un muret alors qu'il reprenait le contrôle de sa voiture après une erreur et un passage dans l'herbe.

«Non, non, non, pas comme ça, s'est-il désolé à la radio dès la course terminée. Il faut être aveugle pour penser qu'on peut sortir dans l'herbe et contrôler où on va (...) C'est injuste !»

Par la suite, l'Allemand ne s'est pas soumis à la traditionnelle interview d'après-course. Et il a déplacé le panneau marquant l'emplacement de la voiture gagnante, de la monoplace d'Hamilton à celui où la sienne aurait dû se trouver, et remis le panneau «2» devant celle du Britannique.

«Bien sûr, ça n'est pas comme ça que je voulais gagner, a réagi le pilote Mercedes. J'ai poussé jusqu'à la fin pour essayer de le dépasser. C'est dommage mais c'est la course. Tu n'es pas censé revenir immédiatement sur la trajectoire» après une sortie hors-piste, a-t-il ajouté. Hamilton a tout de même invité son rival à le rejoindre sur la première marche du podium.

Le meilleur tour pour Bottas

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), moins bien placés qu'à l'accoutumée sur la grille (6e et 9e respectivement), sont 4e et 5e devant les Renault de l'Australien Daniel Ricciardo et de l'Allemand Nico Hülkenberg.

Le Français Pierre Gasly (Red Bull), le Canadien Lance Stroll (Racing Point) et le Russe Daniil Kvyat (Toro Rosso) complètent le Top 10, alors que l'autre Tricolore Romain Grosjean (Haas) est 14e. Bottas a pris le point du meilleur tour en course.

Le Britannique Lando Norris, qui pouvait espérer finir dans les points grâce à sa McLaren très performante ce week-end, a été contraint à l'abandon sur casse mécanique dès le 8e tour.

Victime d'un accrochage au départ qui a sérieusement entamé ses chances, le Thaïlandais Alexander Albon (Toro Rosso) a également retrouvé prématurément son garage à dix tours de l'arrivée.

Sport Automobile

(afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Flavio le 09.06.2019 22:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Zéro pointé

    Bravo pour le fair-play de Hamilton, mais décision totalement lamentable de la FIA! Ce qu'il s'est passé s'appelle un fait de course et la FIA semble avoir oublié ce que cela veut dire.

  • Bill le 09.06.2019 22:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va pas non...

    Déjà que ces courses de F1 devenaient soporifiques, voilà maintenant que dès qu'il y'a un peu de bagarre, ces chers experts de la FIA sanctionnent pour rien. Faut le dire s'ils veulent absolument voir Hamilton gagner... VIVE LA MOTOGP

  • FF II AA le 09.06.2019 22:23 Report dénoncer ce commentaire

    Merci FIA

    Et après les gens s'étonnent qu'il y a un désintérêt grandissant pour la F1

Les derniers commentaires

  • SENNA le 11.06.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pleureuse

    C'est la faiblesse de Sebastian : il ne cesse de se plaindre à la radio, sur une décision qu'il ne peut influencer au lieu de se concentrer sur son pilotage pour creuser un écart de cinq secondes devant, poursuit l'Allemand de 34 ans. Juste se concentrer, abattre ces tours pour avoir une chance de gagner. Mais un bon égoïste, il pense tout le temps qu'il a raison. Il cherche toujours à blâmer d'autres personnes, et c'est dans ces moments qu'il perd sa concentration. Après la course, ces gestes et ces commentaires irrespectueux où Vettel a traité les commissaires d'aveugles, n'étaient pas nécessaires." "Il a merdé. Il devrait voir qu'il est le seul à commettre la faute. C'est lui qu'il faut blâmer", conclut-il. ROSBERG NICO

  • Jules le 11.06.2019 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avantages ?

    Pauvre Ferrari Seul écurie à avoir 100 millions de plus que les autres pour son ancienneté Même avec cette avantage il sont à la rue Ce n'est pas la faute des autres si leurs pilotes font des erreurs Arrêter de mettre la faute sur les autres

  • Peppone le 10.06.2019 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut le savoir

    Sans Ferrari le championnat n'existerait plus.

  • zazoui le 10.06.2019 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    où est l'intérêt?

    pourquoi une telle décision? la vérité serait-elle ailleur ;-)

  • Roberto Fasola le 10.06.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    2 poids 2 mesure.

    Les mercedes sont imbattable,quand elle ne gagne sur la piste les juges les font gagner.La meme chose est arrivé a Monte Carlo à Hamilton mais là aucune sanction.