Rallye du Portugal

26 mars 2011 21:30; Act: 26.03.2011 21:33 Print

Vers un doublé Citroën

Les dieux de la mécanique ont choisi leur camp, samedi lors de la deuxième journée du Rallye du Portugal.

Une faute?

Les dieux de la mécanique ont handicapé les deux pilotes Ford tout en préservant Citroën qui place les deux Sébastien, Ogier et Loeb, aux deux premières places provisoires du rallye du Portugal.

L'histoire avait pourtant mal commencé dans la matinée, dans l'ES9, pour le septuple champion du monde obligé de lever le pied pour ne pas rester dans le sillage poussiéreux d'Hirvonen, retardé par une crevaison. «J'ai espéré qu'il s'arrête et me laisse passer. S'il était devant moi, c'est qu'il avait flingué sa course (les pilotes partent toutes les deux minutes). Cela m'aurait arrangé qu'il évite de flinguer la mienne», déclarait un Loeb visiblement fâché d'avoir perdu une trentaine de secondes dans ces circonstances.

Loeb reconnaisait un peu plus tard dans la journée que, dans la même situation, il n'aurait pas non plus laissé passer Hirvonen. Sa colère provenait plus du fait qu'il était très rapide au début de cette spéciale, la deuxième de la journée, et qu'il s'apprêtait probablement à «faire un coup» après avoir remporté la précédente.

A l'issue de cette ES9 mouvementée, Latvala possédait encore 5''6 d'avance sur Ogier et 32''5 sur Loeb. Dans l'ES10, Ogier lâchait alors les chevaux, prenait 12''5 à Latvala en 22 km et s'installant en tête du rallye à la mi-journée. Dans l'ES12, alors que les positions semblaient figées, au moins jusqu'à la fin de la journée, les Ford commencèrent à connaître leur lot d'ennuis mécaniques. «J'ai entendu quelque chose d'anormal, comme un bruit de friction, juste avant de prendre la route, coté arrière-gauche. Je venais de casser un cardan et j'ai poursuivi avec trois motrices», a expliqué Latvala.

Dans l'ES13, le Finlandais qui n'avait pu régler son différentiel correctement, abandonnait 3'38'' Petter Solberg qui s'offrait sa troisième victoire de la journée. Quelques instants plus tard, Ford buvait le calice jusqu'à la lie avec la casse de la suspension arrière de la Fiesta d'Hirvonen.

A la veille de la dernière journée, Latvala et Hirvonen sont donc relégués à respectivement 4'14'' et 5'32'' de Sébastien Ogier. Il s'agit maintenant pour les deux Français de parcourir dimanche les derniers 100 km de spéciales et d'arracher quelques points supplémentaires, lors de la Power Stage, selon les recommandations faites par Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing. Avec beaucoup de précaution tout de même, car comme l'expliquait Loeb, «c'est la dernière du rallye et on peut aussi tout perdre.»

(ats)