GP d'Australie

27 mars 2011 13:25; Act: 27.03.2011 19:08 Print

Vettel souverain, 4 points pour Buemi

Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a remporté de manière souveraine le GP d'Australie. Le champion du monde en titre a devancé Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes).

storybild

La monoplace de Sergio Perez, qui avait terminé au 7e rang, était «illégale». (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Parti de la pole position, Vettel n'a connu aucun problème pour venir fêter la 11e victoire de sa carrière en F1, la première sur le circuit de Melbourne. L'Allemand fait d'ores et déjà figure de grand favori à sa succession. Il a aussi déjà pris un net ascendant sur son coéquipier Mark Webber, décevant 5e devant son public.

Derrière Vettel, Hamilton a été le seul à pouvoir plus ou moins suivre le rythme. Le champion du monde 2008 se satisfera sans doute de sa 2e place après avoir légèrement endommagé le fond plat de sa voiture lors d'une sortie un peu large au 32e tour. La troisième marche du podium est occupée par Vitaly Petrov (Lotus-Renault GP), qui a réalisé le meilleur résultat de sa carrière.

Côté suisse, Sébastien Buemi, qui s'était qualifié en 10e position - sa meilleure performance aux essais depuis 2009 - a amené sa Toro Rosso-Ferrari à la 8e place, inscrivant ainsi quatre points précieux au championnat du monde. L'Aiglon a égalé son meilleur résultat de 2010 (une 8e place au Canada). Le Vaudois s'est longtemps battu avec les deux Force India. En fin de course, il n'a pas pu résister à Felipe Massa, le Brésilien de Ferrari terminant 7e.

«Ce n'est pas trop mal de terminer 10e, mais le 8e ou le 9e rang était possible», a analysé le pilote suisse avant d'apprendre le déclassement des deux Sauber. «C'est dommage d'avoir eu un contact avec mon coéquipier au premier virage. Ce n'est pas la première fois que cela arrive et je pense qu'on va en discuter après avoir revu les images. Vers la fin, je n'ai pas eu les moyens de résister au retour de Massa», a-t-il encore déclaré.

Les sourires étaient aussi de mise chez Sauber, avec l'étonnante mais éphémère prestation du rookie mexicain Sergio Perez, 7e pour sa première course disputée qui plus est avec un seul changement de pneus. Le jeune pilote avait prouvé avec ce résultat que sa place en F1 n'était pas uniquement due à l'argent amené par son sponsor (Telmex de Carlos Slim, l'homme le plus riche du monde). Pour sa part, Kamui Kobayashi (Jap) avait terminé au 8e rang, complétant le bon début de journée de l'écurie basée à Hinwil.

Mais une annonce de la FIA a bien vite fait déchanter les Zurichois. Les commissaires ont en effet exclu les deux monoplaces du GP pour des ailerons arrières jugés non conformes, bouleversant ainsi le classement final. Sauber a décidé de faire appel de la sanction.

Nouveau classement

1. Sebastian Vettel (All), Red Bull-Renault, 1h29'30''259 (moyenne 206,184 km/h). 2. Lewis Hamilton (GB), McLaren-Mercedes, à 22''297. 3. Vitaly Petrov (Rus), Lotus-Renault GP, à 30''560. 4. Fernando Alonso (Esp), Ferrari, à 31''772. 5. Mark Webber (Aus), Red Bull-Renault, à 38''171. 6. Jenson Button (GB), McLaren-Mercedes, à 54''304. 7. Felipe Massa (Bré), Ferrari, à 1'25''186. A un tour: 8. Sébastien Buemi (S), Toro Rosso-Ferrari. 9. Adrian Sutil (All), Force India-Mercedes. 10. Paul di Resta (GB), Force India-Mercedes. 11. Jaime Alguersuari (Esp), Toro Rosso-Ferrari. 12. Nick Heidfeld (All), Lotus-Renault. A 2 tours: 13. Jarno Trulli (It), Lotus. 14. Jérôme d'Ambrosio (Be), Virgin-Cosworth. 22 pilotes au départ, 16 à l'arrivée, 14 classés. Disquailifés: Sergio Perez (Mex/7e), Sauber-Ferrari et Kamui Kobayashi (Jap/8e), Sauber-Ferrari (aileron arrière non conforme). Tour le plus rapide: Felipe Massa (55e) en 1'28''947 (214,631 km/h).

Prochaine épreuve

Grand Prix de Malaisie à Sepang (10 avril).

(ats/afp)