MMA

15 novembre 2018 19:26; Act: 15.11.2018 19:26 Print

«Dénicher des athlètes qui font le spectacle»

Après une carrière pro bien remplie, Nelson Carvalho veut promouvoir ses pépites et leur offrir un avenir doré. Ça commence samedi à Neuchâtel.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le sillage de la percée de son ancien protégé Volkan Oezdemir au sein de la prestigieuse UFC, Nelson Carvalho organise une soirée de combats, samedi à Neuchâtel. Son but? Faire profiter du réseau construit durant ses longues années de professionnalisme aux jeunes et moins jeunes pépites qu’il entraîne.

«L’objectif de la soirée, c’est de promouvoir mes combattants, comme avec un certain Volkan à l’époque. J’aimerais leur permettre de signer ensuite au sein d’une grande organisation et de gagner leur vie, indique le fondateur de la Fight Move Academy neuchâteloise. Mais il faut aussi leur trouver des adversaires de qualité, dénicher des athlètes qui font le spectacle et offrent des rounds exceptionnels. Il ne faut pas se moquer du public!» Le Neuchâtelois de 35 ans peut ainsi compter sur ses contacts, glanés au cours de ses quelques sept années de professionnalisme, qui l’ont vu barouder aux Etats-Unis, au Brésil ou au Japon.

«Avec l’aide d’autres managers, Jason Kalambay pourra affronter ainsi Milan Kubin, venu de Macédoine et qui a près de 50 combats à son palmarès. Henrique Shiguemoto (ndlr: un Brésilo-Japonais qui s’entraîne à Neuchâtel depuis des lustres) rencontrera pour sa part Amilcar Alves, qui a combattu deux fois à l’UFC», se réjouit Carvalho. Au menu du «Lions FC VII»: 12 combats pros (9 d’arts martiaux mixtes, 3 de K1), dont deux offriront une ceinture au vainqueur. De quoi faire vibrer le public sous la tente sise sur la Place du Port.

Voir cette publication sur Instagram

It’s on! 🔥#strapseason #mainevent

Une publication partagée par Jason Kalambay (@jasonkalambay) le

(Sport-Center/rca)