Hippisme

09 décembre 2018 19:33; Act: 09.12.2018 22:46 Print

«En m'accrochant, je risquais de nous renverser»

par Oliver Dufour, Genève - Héros malheureux du bêtisier 2018 de CHI de Genève, le groom Pierre Emonet est revenu sur sa chute qui a coûté une place en finale de la Coupe du monde d'attelage.

Sur ce sujet
Une faute?

Les courses d'attelages dans le cadre du plus grand concours hippique indoor du monde sont rarement banales. On a encore pu le vérifier dimanche avec la chute du groom valaisan Pierre Emonet, équipier du meneur Jérôme Voutaz. Alors que leur attelage était bien parti pour se qualifier pour la finale à trois concurrents, lors de la première manche, Emonet a chuté au moment du premier passage dans le petit lac intégré au parcours.

Le résultat a été une pénalité de 5 secondes qui a privé l'équipe valaisanne d'une place sur le podium final pour... 61 centièmes! Un coup dur pour Pierre Emonet, qui a néanmoins vécu ce moment de solitude avec beaucoup de dignité, recevant même une ovation de la part du public au moment où il est parvenu à remonter à bord de sa voiture.

«Les chevaux sont repartis vite et j'ai volé»

«C'est dur pour l’ego, qui en prend un coup! Passer à la télé comme ça...», a soupiré le malheureux groom au terme de l'épreuve. «A un moment donné le char s'arrête. Puis les chevaux sont repartis très rapidement devant et j'ai volé par dessus le char. Et si je m'y accroche, on risque encore de le renverser», a décrit le groom, dont la courte interview est disponible en vidéo ci-dessus.

Pour sa part, Jérôme Voutaz a pris l'incident avec beaucoup de philosophie. Il s'est même permis de désamorcer la situation en réclamant une bouteille d'eau avant le début de sa conférence de presse. «Mon groom est humide, a souri le garagiste de Sembrancher. Sur le moment, je n'ai même pas vu qu'il était tombé, mais j'ai entendu le public et je me suis dit "oh la la". Après je l'ai recroisé une ou deux fois en route. Mais j'ai continué, parce qu'il n'avait qu'à se tenir (rire)! Je ne connaissais pas trop le règlement, parce que je n'avais jamais vu ça en indoor. Alors je me suis dit qu'on ne lâchait rien et qu'on verrait après.»

Mission finale de Coupe du monde

Voutaz s'est ensuite montré très magnanime avec son malheureux équipier. «On est tous des amateurs et je ne peux pas trop lui en vouloir. Parfois c'est moi qui fait des erreurs, parfois ce sont les grooms. Ma foi, Pierre remplit le bêtisier!», a-t-il souri. Le Valaisan de 39 ans a même tenu à saluer les concepteurs du parcours. «C'était le plus fluide et coulant que j'aie fait ici. Je tiens à féliciter les constructeurs, parce qu'on n'a jamais eu besoin d'utiliser le fouet, ce qui n'est jamais agréable. Et tout le monde a joué le jeu.»

Jérôme Voutaz, actuellement 3e ex-aequo de la Coupe du monde d'attelage, espère obtenir un bon résultat à la fin de l'année lors de la manche disputée à Malines (Bel). S'il se maintient parmi les six premiers du classement, il aura le droit de participer à la finale de février à Bordeaux.

Résultats/Classements

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ptit rapporteur le 09.12.2018 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez

    laissez tomber l'ego et l'orgueil. Le principal est de participer et surtout que rien ne vous soit arriver de plus grave

  • Frank le 09.12.2018 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    À méditer

    Un exemple pour Maudet: lâcher plutôt que faire perdre l'équipe

  • julias le 09.12.2018 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trempé

    Venant de la même région, c'est vraiment le cas de le dire il c'est désembrancher de son char. Mdr. Félicitations pour leurs fair-play.

Les derniers commentaires

  • luc le 09.12.2018 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ....

    je comprends pas les péta ... qui attaque suisse expo les cirques et compagnie mais que cette compétition il n'y a rien . ah oui c'est un truc de riche les riches attaques pas les riches

  • Hypan le 09.12.2018 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La prochaine sera la bonne

    C'est rageant mais la prochaine sera la bonne Et mieux vaut finir 4ème ainsi, sur un véritable incident de course.

  • julias le 09.12.2018 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trempé

    Venant de la même région, c'est vraiment le cas de le dire il c'est désembrancher de son char. Mdr. Félicitations pour leurs fair-play.

  • Frank le 09.12.2018 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    À méditer

    Un exemple pour Maudet: lâcher plutôt que faire perdre l'équipe

  • frocard le 09.12.2018 21:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La boulette

    C'est bien dommage de perdre de cette façon, mais vous allez avoir votre moment de gloire en passant sur tous les bêtisiers de noël ! Joyeuses fêtes quand même !