Escalade

09 avril 2019 10:21; Act: 09.04.2019 10:22 Print

«Free Solo», l'irrésistible ascension qui défie la mort

par Ugo Curty - Elizabeth Chai et Jimmy Chin ont réalisé un documentaire, primé aux Oscars, sur l'exploit hors-du-commun d'Alex Honnold.

Une faute?

En juin 2017, le grimpeur américain Alex Honnold a gravi seul, et sans la moindre sécurité, la mythique face «El Capitan». Une paroi vertigineuse de 900 mètres de haut qui s'élève dans le parc de Yosemite.

Cet exploit, et les mois d'entraînement en amont, sont au coeur du documentaire «Free Solo» réalisé par Elizabeth Chai Vasarhelyi et Jimmy Chin. Les deux documentaristes, couronnés aux derniers Oscars, ont filmé l'ascension aussi périlleuse qu'historique de leur ami dans un film haletant. A l'exploit sportif vient se mêler la vie privée d'Alex Honnold qui tombe amoureux.

«Free Solo» sort dans les salles romandes cette semaine (voir dates des avant-premières ci-contre). Les deux réalisateurs, qui sont mariés dans la vie, sont revenus plus en détails sur ce film hors-du-commun.

Comment est né ce documentaire?

Jimmy: Alex nous a parlé de son ascension au moment où nous avons évoqué ce film. Au début, cela ne devait être qu'un portrait de lui. Ce qui aurait déjà été, en soi, un film remarquable. Au début, Chai et moi n'étions pas sur de vouloir porter ce fardeau pendant potentiellement des années de tournage. Mais nous avons eu deux ans pour nous concentrer sur la manière dont nous allions tourner. Cela a été très utile.

Est-ce que vous avez redouté qu'Alex fasse cette montée pour ou à cause du film?

Chai: Nous sommes arrivés à la conclusion qu'Alex grimpait pour les bonnes raisons. Il ne le faisait pas pour de l'argent ou pour devenir célèbre. Nous savions que ses intentions étaient très pures et qu'il allait y monter, que nous soyons là ou non.

Est-ce que vous avez envisagé la chute et donc sa mort?

Nous n'avons jamais pensé qu'il aurait pu tomber. Sinon, nous n'aurions pas fait ce film. Nous avons été inspirés par son rêve. Alex fait face à sa propre mortalité plus que quiconque. Il a choisi cette vie. Il vit chaque jour avec une réelle intention. Nous avons simplement essayé de raconter l'histoire de manière authentique.

Dans le film, la vie privée d'Alex est très présente. Pourquoi était-ce important de montrer l'homme derrière le sportif?

Chai: Je pense que les gens sortent du film, en étant inspirés par l'histoire d'Alex et trouvant le courage et la volonté de rendre l'impossible possible. C'était très difficile de filmer certaines de ces scènes personnelles. Mais c'est aussi notre travail, non? Lorsque ces moments de tension personnelle se manifestent, nous étions aussi touchés, mais nous devions malgré tout filmer pour raconter cette histoire.

Tous les membres de l'équipe, et notamment les caméramen, sont non seulement des grimpeurs professionnels, mais aussi des amis d'Alex Honnold. En quoi, ces deux aspects étaient primordiaux?

Jimmy: Nous sommes vraiment chanceux d'avoir pu compter sur une telle équipe qui a travaillé sans relâche pendant des années et des années. Nous avions tous déjà gravi «El Cap» plusieurs fois. A nous tous, nous devons cumuler près de 100 ascensions. Au-delà de ça, il y avait beaucoup de confiance durant le tournage entre nous, grâce à l'amitié qui nous lie. Sans cela, rien n'aurait été possible.

Vous avez partagé une expérience presque surnaturelle avec Alex. Quel impact cela a-t-il eu sur la relation que vous entretenez avec lui aujourd'hui?

Jimmy: On se connaît depuis 10 ans. Nous sommes toujours de très bons amis. Et je pense qu'il y a beaucoup de respect mutuel pour ce que chacun fait. C'est une personne incroyable, et c'est un alpiniste extraordinaire. Son dévouement envers son métier, sa passion, sont remarquables.

Est-ce que votre vie a changé depuis cet Oscar reçu pour le meilleur documentaire fin février?

Jimmy: Non pas vraiment. Nous sommes ravis. Je pense que ce prix est l'aboutissement des efforts de toute l'équipe. C'est très gratifiant d'être reconnu par ses pairs. Réaliser ce film était déjà une gratification en soi. Cet Oscar, ce n'est que la cerise sur le gâteau.

Quel est votre prochain projet?

Chai: Nous avons travaillé sur un documentaire sur Kristine Tompkins, ainsi que le regretté Doug Tompkins et Yvon Chouinard. Ils font partie des plus grands défenseurs de l'environnement de notre époque. Ce sont des gens très privés, mais il est temps de partager leur histoire. C'est une sorte d'histoire d'amour autour de la lutte pour l'environnement et la création de l'un des plus grands parcs nationaux au monde en Patagonie.

Résultats/Classements