Rugby

19 mai 2019 10:28; Act: 19.05.2019 12:29 Print

«Ils n'ont jamais réussi à retrouver un pouls»

Vincent Piguet, président du Rugby Club Yverdon, est revenu sur le drame qui s'est produit samedi au terrain des Vuagères.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Facebook Yverdon - Rugby)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je pense surtout à la famille et aux proches du joueur. Leur vie a basculé en une fraction de seconde. Cette ambulance et cet hélicoptère sur le terrain des Vuagères, je les entendrai certainement jusqu'à la fin de mes jours.» Au bout du fil, Vincent Piguet, président du Rugby Club Yverdon, est choqué.

Samedi après-midi, un joueur de la réserve de l'entente Neuchâtel-Yverdon, qui était opposée à Genève Plan-les-Ouates, est décédé en plein match. «Très peu de monde a vu l'action. Tout va tellement vite sur le terrain. Il y a eu probablement un choc, raconte Vincent Piguet. Un spectateur, ancien entraîneur au club, a vu un premier contact avec un adversaire, à la suite duquel le joueur en question est tombé violemment en arrière. Ce ne serait que quelques secondes plus tard, lors d'une autre phase de jeu, qu'il se serait écroulé.»

Selon un communiqué de la police vaudoise, la victime, un Français de 37 ans domicilié à Neuchâtel, s'est effondrée pendant une mêlée. «La chaîne des secours a été très efficace. Malheureusement, cela n'a pas suffi, déplore Piguet. Un massage cardiaque a été rapidement prodigué. L'ambulance est arrivée après 5 minutes, puis l'hélicoptère s'est posé moins d'un quart d'heure après l'appel. Les secouristes ont tenté de le réanimer durant 45 minutes sur le terrain avant de le transporter vers le CHUV. Ils n'ont jamais réussi à retrouver un pouls.»

Le président poursuit: «On sentait une grosse inquiétude chez tout le monde. Entre les deux équipes, il y a eu une véritable solidarité. On ne pense plus aux maillots dans ces moments-là. Ce n'est que lorsque Plan-les-Ouates est reparti, en fin d'après-midi, que nous avons appris la nouvelle. C'est un de ses coéquipiers, qui était allé au CHUV, qui est revenu nous apprendre ce que tout le monde redoutait.»

La rencontre qui devait opposer les deux équipes premières de LNA dans la foulée a été annulée. «A ce stade, le plan sportif est complètement secondaire. Dans la soirée, tous nos joueurs se sont retrouvés dans un bar à Neuchâtel où le joueur était licencié. C'était important d'être ensemble, pour communier dans ces moments terribles». Le ministère public a ordonné un examen médico-légal pour déterminer les causes exactes du décès.

Résultats/Classements

(Sport-Center/nxp)