Rallye-raid

16 janvier 2020 17:34; Act: 16.01.2020 18:05 Print

Al-Attiyah - Peterhansel: le duel final

Six secondes seulement séparent les deux pilotes pour la deuxième place avant la dernière étape, vendredi.

storybild

Nasser Al-Attiyah et Stéphane Peterhansel vont livrer un duel de toute beauté. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

A moins d'un événement inattendu dans la dernière étape du Dakar 2020, en Arabie Saoudite, l'Espagnol Carlos Sainz (associé cette année à son compatriote Lucas Cruz) va remporter, vendredi, le troisième «Dakar» de sa carrière, après 2010 et 2018.

Obligé de «faire la trace» ce jeudi, l'ancien double champion du monde WRC a perdu 8 minutes sur le vainqueur du jour, son équipier chez Mini, Stéphane Peterhansel. Le pilote français de Crans-Montana s'offre ainsi sa quatrième étape de ce millésime 2020, pour 10 secondes devant celui qui est encore pour quelques heures le vainqueur en titre, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota).

Vendredi, Sainz devra gérer ses 10'17 d'avance, mais pas pour autant trop assurer. Parce que, derrière lui et deuxième place en jeu, il n'y a plus que six secondes entre Al-Attiyah et Peterhansel et que la bagarre fera rage. Cette dernière étape, qui devait faire 374 kilomètres avec notamment des ultimes pièges de navigation dans les 100 derniers kilomètres, a été raccourcie jeudi par l'organisateur à cause d'un gazoduc en construction et ne fera finalement que 167km.

A la veille de l'arrivée, les Lausannois Alexandre Pesci – Stephan Kuhni (Rebellion) pointent au 42e rang du général. Une sacrée performance pour des «rookies».

Moto: les questions de Ricky Brabec

Assurer, mais jusqu'où? Telle est aussi la question que se posent l'Américain Ricky Brabec et tout le staff du team officiel Honda, en passe de mettre fin à la série de dix-huit victoires de suite de la marque KTM dans le plus fameux des rallyes-raids. Ce jeudi, Brabec a cédé près de la moitié de son avance au Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna), vainqueur du jour. Ecart entre les deux hommes avant la dernière étape: 13'56. Précision: vendredi Brabec pourra compter sur sa garde rapprochée, formée notamment de l'Argentin Benavides et de l'Espagnol Barreda, ses équipiers chez Honda.

Le Lausannois Nicolas Brabeck-Letmathe (KTM) est en passe de terminer pour la cinquième fois – en six participations – le fameux rallye. 57e de l'avant-dernière étape, il est entré du même coup dans le top 50 du général, en 48e position.

SSV: Vincent Gonzalez en difficulté

Avant le départ, le Genevois Vincent Gonzalez avait raconté sa première expérience dans les dunes, en 2017, lors du rallye Merzouga, son fils sur le siège de droite de son SSV: «Une semaine de galères. On s'était perdus tous les jours, on arrivait chaque soir avec trois ou quatre heures de retard, mais on avait la banane!» Pour son premier Dakar, son sourire est longtemps resté de mise, même en début de semaine, quand il est arrivé trop tard au bivouac suite à un souci mécanique et qu'il a été pénalisé de 12 heures. A la veille de l'arrivée, il a malheureusement connu un nouveau gros souci technique.

Jean-Claude Schertenleib

Résultats/Classements

(Sport-Center)