Voile

12 novembre 2019 18:47; Act: 13.11.2019 07:35 Print

Alan Roura est arrivé 21e à Salvador de Bahia

par Yv. D. - Le bateau aux couleurs suisses d'Alan Roura (26 ans) et de Sébastien Audigane (51 ans) s'est classé à la 21e place de la Transat Jacques Vabre.

storybild

«La Fabrique» est a est arrivée mercredi à 18h28 (heure suisse) à Salvador de Bahia. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 16 jours après avoir quitté le Havre (16 jours 5 heures et 13 minutes), «La Fabrique» est arrivée mercredi à Salvador de Bahia, sur la côte brésilienne. Le bateau aux couleurs suisses d'Alan Roura (26 ans) et de Sébastien Audigane (51 ans) s'est classé à la 21e place de la classe Imoca dans la Transat Jacques Vabre, une régate en double.

Comme ils le racontaient sur leur site internet quelques heures avant leur arrivée, les deux marins ont passé une belle dernière journée, même si la frustration était toujours de mise: «À quelques milles de Salvador, nous avons passé la nuit sous une pleine lune bien ronde, «La Fabrique» fonçant vers l'arrivée de cette Route du café au goût un peu amer, ou le sentiment d'être passés à côté de quelque chose.

Après un départ en demi-teinte et loin des premiers, nous étions dans le peloton de tête d'une petite flottille de 5-6 IMOCA depuis le large de l'Espagne. Mais le Pot-au-noir aura eu raison de nos espérances, nous reléguant plus de 60 milles derrière nos copains de jeu.»

Une certaine déception

Dans un enregistrement audio, Alan Roura semblait plus joyeux: «Dernière ligne droite pour nous, on arrive bientôt, pour l'apéro de midi! C'est notre créneau l'apéro, c'est une précision suisse chez nous!» Il avouait néanmoins une certaine déception: «On est tout de même dégoûtés parce que ce n'est pas là où on devrait être avec notre bateau C'est pas de bol, nous avons fait des erreurs, on a eu des déficits de vitesse, on a joué, on a tenté ça n'a pas marché c'est comme ça»

Pour rappel, l'épreuve avait été remportée dimanche dans la catégorie IMOCA par les Français Charlie Dalin et Yann Eliès («Apivia»), en 13 jours, 12 heures et 8 minutes. Dans la catégorie des plus petits monocoques Class40, les leaders se rapprochent pour leur part des côtes du Brésil.

Derrière le duo français Ian Lipinski/Adrien Hardy («Crédit Mutuel»), à un peu moins de 700km de Salvador, la lutte fait rage avec des écarts plutôt serrés. Les Suisses Valentin Gautier et Simon Koster («Banque du Léman») pointaient mardi à la 5e place. Une place sur le podium ne paraît pas totalement hors d'atteinte.

Résultats/Classements

(nxp)