Athlétisme

27 juin 2011 12:27; Act: 27.06.2011 12:41 Print

Athletissima attaqué en justice

La Française Hind Dehiba, vice-championne d'Europe du 1500 m, s'est pourvue en justice pour obtenir le droit de courir à Athletissima à Lausanne jeudi.

storybild

Suite à une condamnation pour dopage, Hind Dehiba n'est plus la bienvenue dans les grandes réunions d'athlétisme. (Photo: Keystone)

Une faute?

Suspendue deux ans pour dopage entre 2007 et 2009, Hind Dehiba n'est pas la bienvenue dans les grandes réunions conformément à une recommandation d'Euromeetings de ne pas inviter d'anciens dopés.

Décision de justice attendue

Une audience a eu lieu vendredi au tribunal du canton de Vaud, l'athlète demandant une mesure provisionnelle (procédure d'urgence) pour être autorisée à courir. Le patron d'Athletissima Jacky Delapierre a confirmé l'information parue dans L'Equipe de dimanche mais n'a pas souhaité apporter de commentaires.

L'entourage de Dehiba fait valoir que l'athlète a besoin de pouvoir participer à une grande course pour pouvoir réaliser les minima pour les Championnats du monde à Daegu (4'02''50). Une décision de la justice est attendue.

D'autres cas connus

D'autres athlètes ayant purgé une suspension lourde pour dopage n'arrivent plus à entrer dans les grands meetings. Le plus connu est le champion olympique du 100 m en 2004 Justin Gatlin, contraint d'écumer les petites réunions en Estonie ou en Finlande notamment. Cela n'a pas empêché l'Américain de s'aligner aux Championnats des Etats-Unis le week-end passé et d'y décrocher magistralement sa sélection pour les Mondiaux de Daegu en 9''95, après une absence des pistes de quatre ans.

Le sprinter britannique Dwain Chambers est lui aussi revenu à un très bon niveau après une suspension et malgré le bannissement dont il fait encore souvent l'objet.

(ats)