Aviron

21 août 2019 10:58; Act: 21.08.2019 10:58 Print

Barnabé Delarze, le souvenir de 2013

par Renaud Tschoumy - Le Lausannois et Roman Röösli seront parmi les favoris en deux de couple, à l’occasion des Mondiaux de Linz (Aut).

storybild

Le Lucernois Röösli (devant) et le Vaudois Delarze avaient raflé lor mondial M23 en Autriche. (Photo: Keystone/Alexandra wey)

Sur ce sujet
Une faute?

Sur la route qui doit les amener à une médaille lors des prochains Jeux olympiques de Tokyo, le rameur lausannois Barnabé Delarze et son partenaire lucernois Roman Röösli sont en train de brûler les étapes en catégorie deux de couple. Vice-champions d’Europe au Rotsee (LU) en juin dernier (ils ont manqué l’or pour 9 centièmes!), ils se sont ensuite adjugé le classement final de la Coupe du monde 2019. Ils figureront parmi les grands favoris des Mondiaux de Linz (Aut), qui commencent dimanche.

«Mais attention, ce sera très serré, prévient Barnabé Delarze. Nous avons effectué une excellente préparation cet hiver, et cela nous a permis d’être constants dans nos performances. Alors oui, nous avons les capacités d’aller chercher une médaille. Mais huit à dix bateaux peuvent prétendre monter sur le podium. Pour vous situer le niveau, lors de la dernière épreuve de Coupe du monde que nous avons remportée, nous étions huit à terminer dans la même seconde en demi-finales! Ça se jouera donc à un rien.»

Delarze et Röösli sortent d’un camp de préparation à Libourne, en Gironde (F). «On y a mis pas mal d’intensité, cela nous a été très profitable, précise le Lausannois. On aborde ces Mondiaux reposés et, surtout, bien en forme.»

Et puis, les deux rameurs retrouveront le plan d’eau autrichien d’Ottensheim, qu’ils connaissent bien et qu’ils apprécient. En 2013, ils faisaient partie du quatre de couple suisse sacré champion du monde M23. De là à y voir un heureux présage, il n’y a qu’un pas.