Athlétisme

29 avril 2019 15:25; Act: 29.04.2019 15:25 Print

Big Ben trop grand pour passer la ligne d'arrivée

Un participant au marathon de Londres, déguisé en monument, a eu toutes les peines du monde à terminer l'épreuve, dimanche.

Sur ce sujet
Une faute?

Lukas Bates, résident du Kent âgé de 30 ans, avait décidé de courir son cinquième marathon de Londres pour la bonne cause, tout en s'amusant et en réalisant un truc un peu dingue.

Son idée? S'attaquer au record du monde du marathon pour une personne déguisée en monument. Une marque très sérieuse établie en 2018 au marathon de Berlin par l'Allemand Richard Mietz, qui s'était transformé pour l'occasion en porte d'Holstein, un lieu emblématique de la ville de Lübeck. L'homme avait terminé son pensum en 3h 34'34''.

Bates, dont le record personnel sans déguisement est de 2h 59', s'est donc infligé une quarantaine de kilomètres de course avec une tour en tissu dépassant d'un bon mètre et demi au-dessus de sa tête. L'Anglais n'a hélas pas pu faire mieux que 3h 54' 21''. Il a d'ailleurs vécu le malheur de rester coincé durant plusieurs secondes devant la ligne d'arrivée, sans pouvoir la franchir pour arrêter le chronomètre. La hauteur de son déguisement ne lui a pas rendu service, puisque la ligne était surmontée d'un portique un rien plus bas que le sommet de sa tour.

Le moment de solitude de Lukas Bates a toutefois rapidement fait place à une immense gratitude. Le coureur avait en effet lancé une action sur une plateforme de financement participatif pour réunir des fonds en faveur de la recherche contre la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence. Il espérait réunir 1000 livres de dons, il en a jusqu'ici obtenu près de cinq fois plus!

Résultats/Classements

(Sport-Center)