Freeride

15 janvier 2020 22:16; Act: 15.01.2020 22:29 Print

Carl Renvall vivra «un hiver de rêve» sur le FWT

par Sylvain Bolt - Le Freeride World Tour démarre ce week-end à Hakuba, au Japon. Le rider de Verbier (VS) se dit fin prêt.

Une faute?

lors que le FWT reprend ses droits au Pays du soleil levant, le skieur de 22 ans, déjà présent il y a trois ans sur le circuit, se livre à l'exercice de l'interview.

Carl Renvall, votre première saison FWT, c'était il y a trois ans... Racontez-nous!

– J'avais 19 ans. Je débarquais après une seule saison sur le Freeride World Qualifier (ndlr: l'antichambre du World Tour), après avoir aligné les podiums sans jamais tomber. En arrivant sur le FWT, j'ai chuté sur mes deux premières épreuves. C'était difficile mentalement. Je n'ai pas su gérer la pression.

Êtes-vous prêt aujourd'hui?

– Absolument! J'ai trois ans d'expérience de plus, j'ai gagné le FWQ. Je suis prêt pour cette 2e chance, j'ai hâte!

Ressentez-vous la pression?

– Oui, la pression est terrible. Nous faisons partie des meilleurs mondiaux et voulons tous le rester. Mais il y a aussi une motivation qui va avec

Cette saison, vous allez découvrir le Japon et le Canada

– Je me réjouis énormément de skier dans ces pays, de découvrir des spots incroyables. J'étais resté en Europe il y a trois ans. Là, ça va être un hiver de rêve!

Vous allez peut-être vous mesurer au Bec des Rosses à Verbier. Ça vous fait peur?

– Celui qui n'a pas peur est un peu stupide. C'est une montagne qui ne pardonne pas. Il faut la gérer. Je l'ai skiée plusieurs fois, mais là ce serait la première en compétition.

Être au départ du Bec, c'est un rêve pour vous?

– J'ai grandi à Verbier et je regarde les compétitions sur le Bec depuis tout petit. C'est ce qui m'a donné l'envie de faire du freeride. Alors oui, me qualifier pour la finale de Verbier serait vraiment un rêve!?

Résultats/Classements

(nxp)