Rallye-raid

17 janvier 2020 09:11; Act: 17.01.2020 16:03 Print

Carlos Sainz et Ricky Brabec n'ont pas craqué

L'Espagnol de 57 ans (autos) et l'Américain (motos) ont remporté le Dakar 2020. Trois des quatre équipages suisses au départ ont vu l'arrivée.

storybild

Carlos Sainz est porté en triomphe par ses adversaires, le Français Stéphane Peterhansel (centre gauche) et le Qatarien Nasser Al-Attiyah (centre droite). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Espagnol Carlos Sainz (Mini) vainqueur pour la troisième fois - cette année avec à ses côtés son compatriote Lucas Cruz -, l'Américain Ricky Brabec (Honda) qui met fin à une série de dix-huit victoires de KTM dans le plus célèbre des rallyes-raids sur deux roues: il n'y a pas eu d'ultime retournement de situation lors d'une dernière étape raccourcie de 374 à 167 kilomètres, suite à la construction d'une installation pétrolière proche du parcours.

Carlos Sainz a su gérer les dunes au volant de sa Mini. Image: AFP.

Vainqueur de cet ultime affrontement, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota) a fait ce qu'on attendait de lui, mais Sainz aussi, qui n'a pas commis l'erreur: «Je me sens super heureux, confie l'ancien double champion du monde WRC. Pour atteindre ce but, de nombreux efforts ont été consentis. Pour l'entraînement physique, comme pour la préparation du véhicule avec toute l'équipe. Nous avons gagné ce Dakar à partir du premier jour, nous n'avons pas cessé d'attaquer à fond dès le départ», explique «El Matador». Sainz s'impose finalement devant Al-Attiyah (+6'21'') et Stéphane Peterhansel (Mini), le Français du Haut-Plateau (+9'58'').

Immense coup de chapeau à Alexandre Pesci et Stephan Kuhni: le patron de Rebellion... et son dentiste («pour vivre deux semaines dans un cockpit aussi exigu, je tenais à partir avec un vrai ami», expliquait le Lausannois avant le départ), qui participait à sa première compétition et qui découvrait donc les spécificités du rallye-raid, terminent 42es aux commandes de leur buggy.

Immense coup de chapeau à Alexandre Pesci et Stephan Kuhni. Image: DR.

Motos: Honda met fin à la domination de KTM

C'est fait: grâce à l'Américain Ricky Brabec, Honda a mis un terme à une série unique de dix-huit victoires d'affilée de KTM dans le plus connu des rallyes-raids du monde. Cette domination, née en Afrique et qui s'était poursuivie en Amérique du Sud, a été battue par une équipe solide qui, jusqu'au dernier jour, a marqué de son empreinte cette édition 2020, la première en Arabie Saoudite (doublé Cornejo-Brabec à Qiddaya, victoire avec 16'26'' d'avance de l'Américain sur le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna) au général). Vainqueur l'an dernier, l'Australien Toby Price (KTM) complète le podium final.

«Nous avons réuni toutes les pièces du puzzle, a confié Brabec. On savait qu'on pouvait le faire, n'importe lequel des pilotes du team. Je suis extrêmement heureux. Ce matin, je me suis réveillé super heureux de courir cette dernière étape et ça y est, je suis là, j'ai gagné. Il a fallu être intelligent et rester concentré tous les jours; dans le team, il n'y avait pas de leader, tout le monde a travaillé. Nous formons une famille, nous avons tous gagné.»

Son presque homonyme, le Lausannois Nicolas Brabeck-Letmathe (KTM), termine 48e de l'épreuve; c'est la cinquième fois – en six participations – qu'il vient à bout des difficultés du Dakar: «C'est fait, le podium, la médaille. Comme c'est souvent le cas lors de la dernière étape, beaucoup de pilotes étaient très nerveux aujourd'hui, j'en ai vus quelques-uns qui faisaient même des drôles de choses ce matin. Personnellement, j'étais détendu, j'ai pris directement un bon rythme, que j'ai conservé. Me voilà au but une nouvelle fois!»

SSV: la volonté extrême de Gonzalez

Ils auront tout connu pour leur premier Dakar en SSV: le Genevois Vincent Gonzalez et son équipier français Stéphane Duple sont arrivés au bivouac d'Haradh, ce matin peu après 4 heures: «Rotule arrière cassée, puis une coupure électrique», expliquait le Genevois alors qu'il terminait son parcours de liaison en direction de Qiddaya, soit de l'arrivée du Dakar 2020.

Auteur du 30e chrono de l'ultime spéciale, Gonzalez a bel et bien réussi son pari: classé 31e de la catégorie des «abeilles du Dakar», malgré deux arrivées «hors délais», donc deux pénalités maximales, il a terminé la course. Chapeau pour l'abnégation!

Jean-Claude Schertenleib

Résultats/Classements

(Sport-Center)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Steven le 17.01.2020 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo !!!!!

    Bravo Carlos tu es un tout grand de ce qui reste du club des " anciens " Ce sport est malheureusement sur le déclin, que ce soit en rallye-raid ou en rallye " traditionnel " , il est boudé par les marques et les bons pilotes sont de moins en moins au rendez-vous. l'âge d'or du rallye des années 80/90 est bien bien loins. alors merci de nous faire encore rêver!!

  • José le 17.01.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chapeau

    Yes fantastico et en plus à 57 ballets la classe

  • Jean le 17.01.2020 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Souvenir

    Cette fois, le moteur n'a pas cédé à 300 mètres de l'arrivée.

Les derniers commentaires

  • Ali Chiquet le 17.01.2020 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soutenir le mouvement des Verts

    Pour quand l'interdiction définitive de cette idiotie? Sauvez la planète.

  • Romano le 17.01.2020 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Commentaire méchant, mais vrai.

    Il faut donner des exemples aux jeunes: se permettre un double tonneau et repartir sans problèmes. Cela donnera du courage aux jeunes de faire de même. Et cela donnera du travail aux hôpitaux et aux morgues.

  • Atsuga le 17.01.2020 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle endurance humaine

    Le rallye est une très bonne base pour faire évoluer la voiture de monsieur tout le monde on y teste des chose cela fiabilise aussi la voiture de monsieur tout le monde Après la course beaucoup de marque démontent la voiture de a à Z pour une analyse. Quant aux pilotes imaginez-vous faire des centaines de km de piste chaque jours quel physique Le foot coute beaucoup de millions supplémentaire et n'apporte rien donc arrêtons de râler sur tout

  • politique attitude le 17.01.2020 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Sport inutile

    Mais quelle bêtise... faire du rallye dans le désert, alors que 95% de la population saoudienne aimerait juste de l'argent pour se nourrir, des droits pour vivre et la liberté pour espérer... pendant que les 5% de méga riche du pays se branlent en travaillant avec les USA à la destruction des chiites et du monde libre.

    • Lulu le 17.01.2020 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @politique attitude

      Mais quelle bêtise votre commentaire

    • Tot75 le 17.01.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lulu

      C'est votre réponse qui est stupide. Ou peut-être êtes-vous Saoudienne et riche. Son observation est d une vérité criante. De plus, depuis que le Dakar a quitté ses terres d origine, Il n a plus de sens.

    • c eg le 17.01.2020 13:01 Report dénoncer ce commentaire

      Mais bien sûr

      Mélanger tout et n'importe-quoi

  • jean corromp le 17.01.2020 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    tant qu'il y a du fric

    un dakar passé dans l'indifférence générale... un sport de riche dans des pays pauvres, on leur balance nos gazes d'echappements quand ils ont besoin de nourriture et d'eau. on est pas a une contradiction pres non plus, Le dakar en arabie saoudite...faut m'expliquer la logique du tracé? et le rapport avec le nom... bref la pantalon et les sous vetement sont baissés tres tres bas pour la prendre bien profonde. Mais on sert les dents tres forts, tant qu'il y a de l'argent.

    • Jose Martinez le 17.01.2020 13:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @jean corromp

      pays pauvres ? ah ben on a pas la même échelle de valeurs !!