Kayak

23 août 2019 09:29; Act: 23.08.2019 10:58 Print

Des débuts difficiles pour l'éphèbe tongien

Pita Taufatofua, la star des cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques 2018, s'est lancé dans une nouvelle discipline. Et son entrée en scène a été plutôt laborieuse.

storybild

Le célèbre porte-drapeau des îles Tonga est moins à son aise dans un kayak. (Photo: DR)

Une faute?

Est-ce que nom de Pita Taufatofua, 35 ans, vous dit quelque chose? Non?

Alors, est-ce que cette image vous rappelle quelque chose?

Oui?

Le Tongien s'était rendu célèbre lors de ses apparitions, drapeau de son pays à la main, lors des cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques de Rio en 2016 et de PyeongChang en 2018.

Au Brésil, il avait effectué sa première immersion dans un stade bardé des anneaux olympiques en prenant part à la compétition de taekwondo. Il avait été battu 16-1 dès le premier tour dans la catégorie des plus de 80 kilos.

En Corée du Sud, il s'était mis au ski de fond et avait pris part aux 15 km, épreuve remportée par Dario Cologna. Il avait terminé 114e, à 22'57'' du Grison.

En 2020, Pita Taufatofua espère participer à ses troisièmes JO consécutifs dans deux disciplines: le taekwondo (qu'il n'a pas pratiqué depuis trois ans) et le kayak. Dans ce but, il s'est présenté au départ de la course de sprint (200m) des championnats du monde, qui ont lieu actuellement en Hongrie.

Ses débuts ont, disons, été laborieux.

Après avoir eu quelques difficultés à trouver sa position sur la ligne, il s'est mis à ramer, par toujours tout droit, quelques instants après le départ de ses adversaires. Il a rallié l'arrivée en 7e et dernière position en 58''19, soit 24 secondes après le vainqueur de sa série, le Serbe Srahinja Stefanovic. Même s'il a battu son meilleur chrono, il a terminé 53e et dernier des séries. «Eh bien, c'était un peu mieux que la première fois que j'avais concouru en taekwondo ou en ski, a déclaré Taufatofua. J'aurais aimé aller un peu droit, mais c'est la vie.»

Aux Mondiaux, il est également inscrit dans la compétition à deux, avec son compatriote Malakai Ahokava.

Résultats/Classements

(nxp)