Course de l'Escalade

04 décembre 2008 12:19; Act: 04.12.2008 22:20 Print

Des stars sur les pavés genevois

Le vice-champion d'Europe du marathon Viktor Röthlin et la double championne olympique du 10'000 m, l'Ethiopienne Derartu Tulu, seront les têtes d'affiche de la 31e Course de l'Escalade samedi à Genève. Mais ils ne partent pas favoris face aux spécialistes africains affûtés pour l'occasion.

Une faute?

Régulièrement placé à Genève (6e en 2007, 7e en 2003, 4e en 1998), Viktor Röthlin créerait la surprise s'il montait sur le podium. "Nerveux" et court (7,25 km), le parcours n'est pas taillé pour ses jambes de marathonien. Surtout que l'Obwaldien est loin de son pic de forme, prévu pour fin avril où il se frottera à l'élite mondiale au marathon de Londres.


Face à lui, Ethiopiens, Erythréens et Kényans seront déjà au top. Les courses en ville représentent leur gagne-pain et ils les préparent avec soin. Vainqueur l'an passé à Genève, l'Ethiopien du Stade Lausanne Tolossa Chengere sera difficile à battre. Il se révèle quasiment intraitable dans les arrivées au sprint.


L'Escalade a le chic pour révéler au public suisse de jeunes talents kényans. Il y a eu Micah Kogo, vainqueur en 2005 et 2006 avant de remporter cet été le bronze aux JO de Pékin sur 10'000 m, et aussi William Sigei, premier à l'Escalade en 1991 puis recordman du monde du 10'000 m de juillet 1994 à juin 1995. Cette année, la révélation pourrait s'appeler Titus Mbishei.


Ce Kényan de 18 ans est vice-champion du monde juniors du 10'000 m. Son temps de 27'31''65 en fait le favori no 1. Son compatriote Mike Kigen, 2e en 2007, peut aussi lutter pour la victoire, de même que l'Erythréen Abraham Tadesse.


Chez les dames, l'Ethiopienne Derartu Tulu présente un formidable palmarès, orné de deux titres olympiques sur 10'000 m (1992 et 2000) et quatre titres mondiaux (piste et cross). Mais à 36 ans, elle a perdu en vélocité.


Toujours placée sur route, sa compatriote Tsige Worku pourrait bien inscrire pour la première fois son nom au palmarès. Elle s'est imposée cet automne à Carouge, Martigny et Bulle.

(ats)